Toussaint Louverture et l'indépendance d'Haïti

Présentée par UA-180202

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

dimanche 13 juin à 1h00

Durée émission : 55 min

Toussaint Louverture et l'indépendance d'Haïti

© Wiki Commons - Toussaint Louverture par Alexandre-François-Louis, comte de Girardin

Toussaint Louverture est le premier gouverneur noir d’Haïti. Homme lettré, d’une grande intelligence politique, il est un des principaux artisans de l’indépendance de l’île en 1804.

00:00

00:00

Surnommé le Spartacus d’Haïti, le Napoléon noir, le père de l’émancipation des esclaves… Véronique Alzieu nous plonge dans l’histoire hors-norme et finalement tragique de Toussaint Louverture, premier gouverneur noir d’Haïti, avec son invitée, Catherine-Eve Roupert, auteure de "Histoire d’Haïti, La première république noire du Nouveau Monde" aux éditions Perrin en 2011.
 
Alors que la France est en pleine révolution et que des idées réformistes font leur chemin jusqu’à Saint Domingue, colonie française où l’esclavage bat son plein, Toussaint Louverture va jouer un rôle majeur dans le processus qui conduira à l’indépendance d’Haïti.
Toussaint Louverture naît esclave le 20 mai 1743, à Saint Domingue. Enfant très chétif, on pense qu’il ne vivra pas. Solitaire, intelligent, il met toute son énergie à se développer. Son maître Baillon de Libertat, le gérant de l’habitation l'habitation Bréda, une plantation sucrière proche du Cap-Français, lui apprend le latin, la géométrie… Il est affranchi à 33 ans. On lui donne un esclave qu’il affranchit à son tour. Il loue alors des terres au gendre de sa fille. Celui qui a le sens des affaires noue des liens à l’étranger. Il aurait ainsi eu par exemple un compte caché aux Etats-Unis.  

La révolution de Saint Domingue

Les idées révolutionnaires circulent par "les nègres de talent" sur cette île marquée par le régime de terreur et traitements atroces qu’on faisait subir aux esclaves.
La cérémonie vaudou du Bois-Caïman est une réunion d'esclaves "marrons" la nuit du 14 août 1791, considérée en Haïti comme l'acte fondateur de la révolution et de la guerre d'indépendance. C'est le premier grand soulèvement collectif de Haïti contre l'esclavage. En une journée, les esclaves (au nombre de 400 000 à 500 000 esclaves) tuent près de 1 000 colons blancs et détruisent les usines à sucre.

Toussaint Louverture, lui, n’a pas de raison de se rébeller. Il défend son ancien maître et l’habitation pendant un peu plus d’un mois. Il finalement met sa famille en sécurité puis rejoint les esclaves insurgés lieutenants Jean-François et Biassou.

 Une oeuvre inachevée 

"Toussaint Louverture n’est pas un opportuniste. C’est un homme qui a eu une très grande intelligence politique et il faut lui reconnaître cela", assure Catherine-Eve Roupert.
Il devient alors l'une des grandes figures des mouvements d'émancipation des colonies par rapport à leur métropole. Il sert l'Espagne qui promet la liberté.

Arrêté et emmené en France, Toussaint Louverture finit ses jours en 1803, incarcéré en isolement au fort de Joux, dans le Doubs, sans avoir pu connaître la proclamation d'indépendance d'Haïti le 1er janvier 1804 par son ancien esclave, Jean-Jacques Dessalines.
 

Invités

  • Catherine-Eve Roupert, auteure de Histoire d’Haïti, La première république noire du Nouveau Monde

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 21h

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!