Venise, reine de l'Adriatique

Présentée par

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

samedi 9 janvier 2016 à 14h00

Durée émission : 55 min

Venise, reine de l'Adriatique

© carte de Venise au XVe siecle par Erhardum Reüwich de Trajecto et Bernhard von Breydenbach / Wikimedia Commons

Le plus étonnant dans l'histoire de Venise est que ses premiers habitants, les Vénètes, soient restés envers et contre tout sur ces terres hostiles. Véronique Alzieu reçoit Bernard Doumerc.

Cité des Doges, Sérenissime, cité des eaux, Reine de l'Adriatique... les surnoms ne manquent pas pour parler de Venise, cette ville extra-ordinaire! La date officielle de sa fondation, 421, résulte d'une histoire réécrite, une mythographie écrite par des historiens.

Fuyant les barbares au VIème siècle, les Vénètes se sont réfugiés sur des îlots insalubres qui n'appartenaient à personne. Cette communauté d'habitants a décidé de rester sur place et de rédiger ses propres lois, par une volontré commune de se libérer de toute contrainte, et notamment de celles de l'Empire Romain d'Occident. Très tôt, une identité culturelle propre à Venise s'est donc affirmée. Un duc de Venise, devenu Doge, au début dépendant de Constantinople, peu à peu s'émancipe de toute autorité politique, avec l'appui de son peuple.

 

Venise, vu par...

François-René de Chateaubriand (1768-1848)

"Venise épouse de l’Adriatique et dominatrice des mers qui donnait des empereurs à Constantinople et des rois à la Crète, de qui les monarques tenaient à être les citoyens. Venise, République au milieu de l’Europe féodale qui servait de bouclier à la chrétienté, Venise planteuse de lions, Venise dont les doges étaient des savants et les marchands des chevaliers, Venise qui terrassait l’Orient."

Henri de Régnier (1864-1936)

"N'est-ce pas, en effet, ici un lieu étrange par sa singulière beauté? Son nom seul provoque l'esprit à des idées de volupté et de mélancolie. Dites : 'Venise', et vous croirez entendre comme du verre qui se brise sous le silence de la lune.... 'Venise', et c'est comme une étoffe de soie qui se déchire dans un rayon de soleil... 'Venise', et toutes les couleurs se confondent en une changeante transparence... N'est-ce pas un lieu de sortilège, de magie et d'illusion ?"

Emission enregistrée en février 2015

Invités

  • Bernard Doumerc, historien

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 14h

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!