Le silence pour les riches, le bruit pour les pauvres?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Les mardis des Bernardins

mardi 10 mars à 21h00

Durée émission : 55 min

Le silence pour les riches, le bruit pour les pauvres?

© Sage Friedman / Unsplash

Le silence est-il en train de devenir un objet de luxe? Dans nos sociétés largement urbanisées, la pollution sonore est partout. Il y a là un vrai enjeu environnemental, social et sanitaire.

00:00

00:00

Sonneries de téléphones, alarmes, avions, klaxons, vrombissements de moteurs... notre environnement sonore est de plus en plus assourdissant et le silence est devenu une denrée rare, voire un objet de convoitise. Mais qu’est-ce que le silence et de quoi se prive-t-on lorsque nous n’y avons plus accès ? Pour ce Mardi des Bernardins exceptionnel organisé à l’occasion de la 17e édition de la Semaine du son, Didier Pourquery reçoit une psychanalyste, un ingénieur acousticien et une moniale : trois regards complémentaires pour appréhender le silence dans tous ses états.
 

Le bruit, un enjeu environnemental, social et sanitaire

Pollution sonore, acoustique, phonophobie, hyperacousie, misophonie, etc. La liste des mots décrivant les effets néfastes de notre environnement sonore et les symptômes que ceux-ci entraînent sur notre santé sont de plus en plus nombreux. Et pour cause, le bruit, bien plus qu’une simple gêne occasionnée, est aujourd’hui un enjeu environnemental, social et sanitaire de premier plan. Une étude révélée par le journal Le Monde, "classe le bruit comme « la seconde cause de morbidité derrière la pollution atmosphérique » parmi les facteurs de risque environnemental en milieu urbain" [article du 08/02/2019].
 

Le silence, un produit de luxe ? 

Des wagons iDzen dans les TGV, aux carrés "silence" dans les restaurants, jusqu'aux retraites en monastère... pour échapper à la cacophonie quotidienne, la quête de calme et de silence peut parfois se négocier (très) cher. Le silence est-il en train de devenir un produit de luxe ? L’environnement sonore urbain peut-il devenir un nouvel élément de ségrégation sociale ? Le silence a-t-il une valeur ? S’achète-t-il vraiment ? Que recherche-t-on quand on cherche le silence ? Que suscite-t-il ? Que permet-il ?

 

Table-ronde proposée dans le cadre des Mardis des Bernardins à Paris, le 21 janvier 2020

 


LES MARDIS DES BERNARDINS

Au cœur des grands enjeux contemporains, les Mardis des Bernardins sont des rendez-vous réguliers du Collège des Bernardins pour porter un regard neuf sur de grands thèmes collectifs, penser autrement la place de l’homme dans la société et interpréter les grandes transformations de nos civilisations à la lumière de la sagesse chrétienne. Fondés sur l’écoute du monde et la multiplicité des points de vue, ces débats n’ont qu’un seul parti pris : s'interroger sur les espoirs et les questions de notre société pour construire, ensemble, l'avenir de l'humanité.

 

 

Invités

  • Cynthia Fleury, philosophe, psychanalyste, professeure au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), titulaire de la chaire Humanités et santé

  • Sœur Cécile Courau, moniale, membre des Fraternités monastiques de Jérusalem (FMJ), prieure de la Fraternité des sœurs

  • Christian Hugonnet, président de la Semaine du son

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les 2èmes mardis du mois à 21h

RCF diffuse les débats du Collège des Bernardins, à Paris.  

Le présentateur

Didier Pourquery

Didier Pourquery est directeur de la rédaction The Conversation France.