Les 100 ans de Raymond Guerrier au musée Estrine

Présentée par

Luc[Art]ne

lundi 9 novembre 2020 à 19h30

Durée émission : 12 min

Les 100 ans de Raymond Guerrier au musée Estrine

Raymond Guerrier : 100 ans !

Musée Estrine - Saint Rémy de Provence 12 septembre - 23 décembre 2020

Raymond Guerrier aurait eu 100 ans cette année, l’occasion de célébrer sa peinture si liée au territoire des Alpilles. Guerrier est un autodidacte formé dans les musées et auprès d’artistes qui comme Braque le marqueront profondément.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

                   Raymond Guerrier aurait eu 100 ans en 2020.

     Il obtient en 1953 le Prix de la jeune peinture après Buffet, Rebeyrolle et Minaux. Son écriture est caractéristique de cette figuration des années cinquante : un dessin appuyé, une palette sombre et des matières épaisses.

    En 1955, il découvre la Provence et décide de quitter Paris pour s’installer dans le petit village d’Eygalières au pied des Alpilles. La clarté de la lumière, l’âpreté du paysage et l’infinie variation des tons influenceront profondément son oeuvre.

Raymond Guerrier, Les Alpilles, 1960, huile sur toile, 130 x 190 cm,© Musée Estrine, cliché Fabrice Lepletier, ADAGP, Paris, 2020

       Petit à petit, sa peinture se rationnalise pour devenir de grandes formes géométriques traitées en aplat où la matière disparait derrière les jeux de contraste de couleurs et les noirs, omniprésents, composent le socle de ces variations.


Raymond Guerrier, Alpilles, 1979, huile sur toile, 130 x 162 cm,
Collection particulière, cliché Fabrice Lepletier, ADAGP, Paris, 2020


Raymond Guerrier, Canto Jondo, 1985,huile sur toile, 162 x 130 cm,
collection particulère, cliché Fabrice Lepeltier, ADAGP, Paris, 202

     Cet anniversaire invite à se pencher sur une oeuvre restée discrète et qui s’est pourtant déployée majestueusement sur plus de cinquante ans, incarnant avec une intensité éclatante les recherches et l’esprit d’une génération. Heureuse coïncidence, cet anniversaire tombe au moment même où les institutions et la critique entament la relecture de ces peintres des années cinquante, qui, de Bernard Buffet à Paul Rebeyrolle en passant par Bernard Lorjou ou Raymond Guerrier ont cherché a réinventer une figuration s’appuyant sur l’histoire de l’art à une époque où l’on ne cherchait qu’à s’en dégager.
    En attestent la récente rétrospective consacrée à l’oeuvre de Bernard Buffet au musée d’Art moderne de la Ville de Paris et la grande exposition Raymond Guerrier au musée Estrine de Saint- Rémy-de-Provence. Mieux encore, on sent dans l’air un souffle nouveau porté par de jeunes peintres qui, débarrassés des anciennes querelles, revoient ces artistes et leurs oeuvres uniquement à travers le prisme artistique et se les réapproprient…. Pour cela, il est résolument temps de revoir Guerrier.
                                                                                                 Élisa Farran Directrice du Musée Estrine

Invités

  • Elisa Farran, Directrice du musée Estrine de St Rémy de Provence.

Les dernières émissions

L'émission

Tous les lundis à 19h30

" Vous aimez être au courant de l' actualité artistique: expositions de peintures, dessins, sculptures, photographies, interview d' artistes .... vous saurez tout ce qui se passe dans votre région avec l' équipe de Luc[art]ne que vous retrouverez chaque semaine.

Le présentateur

Roberte MAURON-BILLOT

Enseignante de lettres, elle a eu à cœur de transmettre son amour de la littérature et du théâtre à ses élèves, tout en les ouvrant au monde des beaux arts, indissociable d’une certaine culture. Elle a animé des classes « art et culture » ainsi qu’un atelier de pratique artistique théâtre en collaboration avec Sylvie Boutley , metteur en scène et professeur au conservatoire d’Avignon.