Les paysans en France depuis le XIXème siècle 1/5

Présentée par UAB-9295

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire

lundi 10 mai à 13h15

Durée émission : 12 min

Les paysans en France depuis le XIXème siècle 1/5

© Photo by Mihail Macri on Unsplash

Le monde paysan a connu en un siècle et demi des mutations si profondes que certains y ont vu la fin d'un monde. Retour sur l'histoire des paysans de France depuis le XIXème siècle.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Un fossé qui se creuse entre le monde paysan et le monde urbain

Les mondes paysans n’ont pas évolué de façon figée. Même si dans la vie quotidienne des paysans, il y a une forme de répétition et de lenteur des gestes. "Très souvent, des auteurs, en parlant du monde paysan, titraient sur la fin de ceci, la fin de cela. A chaque fois ils ont voulu montrer la fin d’un monde. Mais ce n’était jamais la disparition du monde paysan" explique Eric Alary, historien, spécialiste de la vie quotidienne des Français au XXème siècle.

Aujourd’hui, le monde paysan pourrait sonner d’une manière un peu péjorative. Tout dépend des discours. "Depuis le XXème siècle, le paysan jouit d’une image moins bonne. On la doit à la littérature du XIXème siècle, aux récits de Balzac, de Maupassant, de Zola, qui fustigent le paysan. Le tout dans un siècle d’industrialisation. Et le fossé va se creuser entre le monde paysan et le monde citadin à mesure que l’on avance au XXème siècle" ajoute l'historien.
 

Le XIXème siècle, un moment charnière

Le XIXème siècle reste néanmoins un moment charnière pour le monde paysan. Avec l’arrivée du chemin de fer, il va connaitre le désenclavement, pour certaines régions. Et la disparition d’autres régions dans le même temps. Le paysan du XIXème siècle ne cherche pas à gagner de l’argent, mais à maintenir une exploitation familiale autosuffisante. Le chemin de fer leur permettra néanmoins de s’ouvrir au monde qui les entoure, à la ville la plus proche.

L’ouverture au monde fait voir aux jeunes paysans autre chose. C’est la conséquence négative. "Les jeunes paysans du XIXème siècle voient bien qu’il est possible de gagner des salaires fixes en ville, qui ne seront pas remis en question par la mauvaise récolte, la météo. Ce sera donc l’une des grandes vagues de départ, que l’on qualifie d’exode rural" lance encore Eric Alary.

Invités

  • Eric Alary, historien, spécialiste de la vie des Français au quotidien

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 13h15 et 22h45

Véronique Alzieu propose aux auditeurs de découvrir l’Histoire sous la forme d’un feuilleton quotidien. Des origines de l’Homme à la période contemporaine, elle dévoile et décrypte tous les jours en début d’après-midi, avec enthousiasme et curiosité, un nouveau chapitre. Une émission à retrouver en format long chaque dimanche.

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!