​Les rêves et dérives de l’Iran vus par Reza

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'entretien de la semaine

samedi 16 novembre à 13h15

Durée émission : 12 min

​Les rêves et dérives de l’Iran vus par Reza

© Reza

Quarante ans après l’effondrement du Shah d’Iran, le photographe Reza dévoile ses clichés sur cette période de la révolution islamique.

Photographe internationalement connu, membre du National Geographic, il est devenu photoreporter lors de la révolution iranienne de 1979. Avec son frère Manoocher, Reza Deghati livre son regard sur son pays natal avant l’exil, dans "Iran, rêves et dérives (1978-1985)" (ed.Hoëbeke), paru le 24 octobre dernier. "J'étais architecte. J’ai demandé 3 jours de permission pour aller faire des photos dans les rues de Téhéran et cela fait 40 ans que je ne suis pas retourné dans mes bureaux", témoigne celui qui fut emprisonné à 22 ans sous le Shah d’Iran et torturé pendant 5 mois.  
 

Montrer la pauvreté

Les clichés témoignent de la pauvreté du peuple et du fossé profond avec les élites.  "L’argent qui est arrivé en Iran en 1974 avec le choc pétrolier était énorme mais il est resté dans les mains des rois et d’une cinquantaine de familles ", précise le photographe, au micro de Thierry Lyonnet.

« C’est à ce moment en le photographiant, en regardant dans ses yeux et en voyant la façon dont il me regardait, que j’ai compris qu’il était possible qu’il fasse le pire crime du monde »

DE L’ESPOIR POPULAIRE AUX LARMES DE LA DÉSILLUSION

"Tout le monde a cru à Khomeyni, c’était un homme religieux, une sorte de grand père à barbe blanche. Quand il donnait des interviews à Neauphle-le-Château, il faisait preuve d’un populisme de base",  raconte Reza. Pendant quatre mois à la fin des années 70, cette commune des Yvelines avait accueilli le premier guide suprême de la Révolution islamique iranienne, avant qu'il n'instaure une théocratie, basée sur la charia. " Dans la religion chiite, il y a un principe qu’on apprend dès le plus jeune âge, qui est de faire des ruses pour mener à bien ce que l’on veut faire et mentir pour atteindre son objectif ", explique-t-il. Dans le recueil, on le voit assis dans sa chambre. "C’est à ce moment en le photographiant, en regardant dans ses yeux et en voyant la façon dont il me regardait, que j’ai compris qu’il était possible qu’il fasse le pire crime du monde", raconte Reza. Très vite, il a compris le pouvoir et la force de l’image.
 

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 13h15 et 20h45 et le dimanche à 08h30

Chaque semaine, Thierry Lyonnet donne la parole à un acteur de l'actualité culturelle. Ecrivains, metteurs en scènes, peintres, etc, parlent de leur travail et de leurs oeuvres. 

Le présentateur

Thierry Lyonnet

Rédacteur en chef du Service « Foi et Culture », Thierry met son insatiable curiosité au service de RCF depuis 1990. Spiritualité, art, voyages, solidarité et surtout rencontres, qu’il aime partager avec les auditeurs. Depuis l’enfance, il est fasciné par la richesse de la différence…et cette fascination ne cesse de croître!