"Abraham ou la cinquième alliance" de Boualem Sansal

Présentée par PR-25005

S'abonner à l'émission

L'Actualité littéraire

jeudi 19 novembre à 8h52

Durée émission : 3 min

"Abraham ou la cinquième alliance" de Boualem Sansal

© Christophe Henning

"Abraham ou la cinquième alliance" est un roman qui conjugue les trois monothéismes, autour d'une tribu qui met ses pas dans ceux du premier Abraham au Moyen-Orient.

00:00

00:00

L’histoire d’Abraham est vieille comme le monde des religions. Et si l’histoire d’Abraham se répétait encore aujourd’hui ? Boualem Sansal imagine dans ce nouveau roman, une tribu venue d’Ur, en Chaldée, qui met ses pas dans ceux du premier Abraham et revit chaque étape de son long périple vers la terre promise. Ce petit clan devenu nomade avance dans un monde à feu et à sang, à l’heure de la Première Guerre mondiale. On assiste au dépeçage de l’empire ottoman décidé par les puissances occidentales – c’est le fameux accord Sykes Picot -, genèse de tous les conflits qui sévissent encore au Moyen-Orient. "Les crises n’ont jamais manqué dans cette région ultra douloureuse du monde", se lamente le narrateur.

Les aléas de l’histoire conduisent ce petit troupeau sur les traces laissées par le père des monothéismes : "Nous nous mouvions à l’intérieur de la Genèse, pas seulement pour la vivre en accomplissant en actes ses récits mais pour la récrire"

La tribu s’identifie en tous points à l’histoire d’Abraham, mais comme un nouvel accomplissement, répondant à un nouvel appel : "Nous sommes probablement les seuls hommes à ne vivre que pour chercher Dieu et témoigner de Lui". Il est accordé à cette famille "l’insigne honneur de revivre cette histoire et de renouveler l’Alliance avec Dieu", parce que "les temps actuels l’exigent, voilà longtemps, trop longtemps que l’humanité n’a pas eu de prophètes pour la sermonner et la remettre sur le chemin de la vérité et de la paix".

Ils incarnent – c’est le sous-titre du livre – la cinquième alliance après les patriarches, Moïse, Jésus et Mahomet. Rejouant l’errance du peuple élu, le petit groupe est aussi tributaire des contingences politiques contemporaines, il faut ruser, protéger son bétail, traverser les frontières sur un "chemin de ruines"… et les plus jeunes du groupe sont tentés par la modernité, le combat, la confrontation avec ce monde de l’entre-deux guerres. Le roman est ponctué de longs palabres.

Autour de Terah, l’ancêtre, le père d’Abraham, les protagonistes qui ont tous pour nom celui d’un prophète, donnent leur avis. Se mêlent les réflexions philosophiques, spirituelles, les enjeux politiques, la place des religions… Des propos qui résonnent avec une vraie acuité aujourd’hui. 

C'est un texte érudit et envoûtant qui fait sans cesse référence à l’héritage millénaire. L’histoire se répète-t-elle ? "Ce qui est écrit doit arriver", dit l’un alors qu’un autre estime que "la Genèse ne nous oblige pas. C’est une chronique parmi d’autres, elle raconte des faits comme ils se seraient déroulés, elle ne dit pas qu’ils sont à imiter en tout lieu et en tout temps". Comme s’il fallait à chaque génération réinventer l’alliance. Peut-être parce que "la liberté est ce qui rapproche le plus l’homme de Dieu"Un roman magistral qui veut croire que les religions sont d’ultimes sources de paix : "Nous osons rêver d’un monde parfait et d’un dieu qui veut le bonheur des hommes".  

Les dernières émissions

L'émission

Le jeudi à 8h52

Chaque jeudi, Christophe Henning présente un ouvrage qu'il a sélectionné.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.