Aveuglements, de Jean-François Colosimo

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le livre du jour

mardi 27 février à 8h53

Durée émission : 2 min

Aveuglements, de Jean-François Colosimo

Jean-François Colosimo a consacré l'ensemble de ses recherches aux métamorphoses contemporaines de Dieu. Le livre du directeur des éditions du Cerf sort des sentiers battus.

Un livre étonnant, détonnant même (qui n'est pas dans le ton actuel) et détonant (au sens de détonation). Un livre provocateur, non sans humour, qui donne matière à réflexion tellement le propos est dense et érudit.
 
Dans ce livre, l'auteur nous dit que nous sommes aveuglés par la part obscure des Lumières. Dont ce mythe du progrès qui n'en finit plus de mourir sous nos yeux. L'auteur cherche à décrypter ces aveuglements qui conduisent aujourd'hui à une impasse... Pour nombre d'entre nous, la Révolution française marque le début d'une ère de progrès. Une sortie de l'obscurantisme revendiquée par l'esprit des Lumières. Avec ce vaste mouvement de sécularisation qui va opérer dans l'histoire un transfert des attributs de Dieu vers l'Etat et le politique. Avec en prime beaucoup de violence, de guerre, d'instabilité...
 
L'auteur cite la Terreur qui invente le culte de l'être suprême... Avec en prime la guillotine et le génocide vendéen... La Révolution russe qui recrée une religion d'état en brisant l'orthodoxie : 75000 lieux de cultes détruits, 600 évêques, 40 000 prêtres, 120 000 moines et moniales périssent en 1937. Il  évoque aussi le messianisme athée nazi, les millénarismes de la religion civile américaine et de l'hégémonie libérale mondialisée, l'islamisme... Toujours avec ce même leitmotiv la divinisation du politique et l'éradication de la transcendance. Et si le monde chavire dans le sang, pour l'auteur, c'est à cause du manque de théologie.
 
Pour lui, la source du grand obscurcissement des lumières, c'est l'aveuglement sur l'essence de la foi chrétienne. Sur un simple principe : pour hausser l'humanité de Jésus, il faut abaisser la divinité du Christ.  Comme l'exégèse, issue des Lumières, qu'il critique. Une exégèse qui veut opposer le « Jésus de l'histoire » au « Christ de la foi ». Une quête chaotique, illusoire, tulmutueuse et contradictoire.
 
Bien que ce ne soit pas le but du livre que de donner des solutions, le refus de la sacralisation du politique et le retour à l'héritage chrétien permettrait de sortir de ces aveuglements... A la fin de son livre l'auteur cite l'exemple et les dernières parole du père Jacques Hamel. « Vade retro Satanas ». « Pars Satan ». Paroles qui n'étaient pas adressées aux deux possédés venus l'égorder mais à son pseudo, le Diviseur, l'Homicide, l'Adversaire depuis l'origine. L'Ennemi.  L'Ennemi de notre histoire humaine. Un livre passionnant, parfois complexe, où tout n'est pas forcément à prendre comme parole d'évangile.
 

Les dernières émissions

L'émission

Les lundis et mardis à 8h53 et 15h15

Vous aimez lire ? Chaque jour, notre club de lecteurs vous donne une idée de lecture. Découvrez quels sont les derniers ouvrages parus et ayant un rapport avec la foi chrétienne. Chroniqueurs : Nennecy du Chaffaut, Bénédicte Draillard, Christophe Henning, Loïc Joncheray, Corinne Masoëro, Noémie Marijon  

Le présentateur

Loïc Joncheray