Histoires de mères, avec Elizabeth Tchoungui et Marion Muller-Colard

Présentée par PR-10750

S'abonner à l'émission

Au pied de la lettre

mardi 4 août à 16h00

Durée émission : 59 min

Histoires de mères, avec Elizabeth Tchoungui et Marion Muller-Colard

© éditions Flammarion / Isabelle Franciosa - Elizabeth Tchoungui / DR - Marion Muller-Colard

Elizabeth Tchoungui, mère d'un enfant autiste, livre le récit de sa vie familiale ; Marion Muller-Colard raconte l'histoire d'une mère après la mort de son enfant lourdement handicapé.

Quelle force, le lien tissé entre une mère et son enfant ! Et quel mystère, la vie même d'un fils jamais totalement connu, toujours à accompagner. Dans son premier roman, "Le jour où la Durance" (éd. Gallimard), Marion Muller-Colard partage les blessures, les souffrances et les échecs de Sylvia, la mère de Bastien, dont la vie, enfermé dans son corps, reste une énigme. A-t-il seulement vécu, entouré des siens ? Sa mort est-elle une libération, une seconde naissance ? Ou bien l'échec programmé d'une existence à côté de la vie ? "Le jour où tu es né une deuxième fois" (éd. Flammarion) n'est pas un roman mais un récit. C'est son fils Alexandre, touché par le syndrome d'Asperger, qu'Elizabeth Tchoungui nous présente au fil de pages sensibles, drôles parfois, tendres souvent. Elle nous raconte son fils, elle raconte aussi ce qu'est être mère.

 

Elizabeth Tchoungui, être mère d'un enfant autiste

Parce que c'était "important" de témoigner de son "parcours du combattant", Elizabeth Tchoungui signe "Le jour où tu es né pour la deuxième fois". Elle qui estime "avoir été très chanceuse" d'avoir pu "contourner un système très injuste" - la prise en charge de l'autisme en France "a beaucoup de retard" - entend témoigner pour "tous ceux qui n'ont pas ces moyens-là". Le récit de vie qu'elle propose a aussi pour objectif de "faire bouger les lignes" notamment sur "la perception de la différence dans notre société trop normative".

 

Après la mort d'un fils handicapé, par Marion Muller-Colard

Pendant 37 ans, Sylvia n'a vécu que pour lui. "Le jour où la Durance" commence avec la mort de Bastien, né lourdement handicapé. Quelle aura été sa vie ? Lui qui en apparence ne percevait rien, présent dans une forme d'absence, laisse tout à coup un grand vide dans la vie de Sylvia. Et de nombreuses questions. "L'absence [de Bastien] va paradoxalement révéler ce qu'a été sa présence au long de sa vie", explique Marion Muller-Colard.

Un roman sur le deuil mais aussi sur "la nécessité" d'une vie : il questionne la façon dont "les enfants, et en particulier les enfants qui nous mobilisent plus fortement" peuvent contraindre des vies à devenir "nécessaires". En perdant son fils, Sylvia perd quelque chose de "la nécessité de sa vie". La façon dont elle a été totalement dévouée à son enfant n'a-t-elle pas été parfois "une planque" ?

 

Critique littéraire : le coup de cœur de Stéphanie Janicot

Quand un nouvel ouvrage d'Haruki Murakami paraît, c'est un événement. Stéphanie Janicot a lu les (presque) deux fois 500 pages du "Meurtre du Commandeur", publié en deux tomes. "Un parfait roman pour entrer dans l'univers de Murakami." Véritable monument de la littérature japonaise, mondialement connu, Murakami a le génie d'écrire des ouvrages que l'on garde "incroyablement présent à l'esprit".

Cette fois il raconte l'histoire d'un peintre qui mène une vie simple et agréable jusqu'à ce que sa femme le quitte. Il s'installe dans la maison d'un de ses amis, où la solitude et l'isolement l'amènent à se questionner. Et surtout il trouve au grenier un tableau représentant le meurtre du Commandeur, inspiré de l'opéra de Mozart. Dès lors, des choses étranges se passent dans la maison.

 

Émission enregistrée en décembre 2018

 

Invités

  • Marion Muller-Colard, écrivain, théologienne

  • Elizabeth Tchoungui, journaliste, présentatrice de télévision, écrivain

  • Stéphanie Janicot, journaliste, critique littéraire, écrivain

  • Camille Perrier, assistante de communication chez Bayard

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le jeudi à 16h et vendredi à 21h

C'est le nouveau grand magazine littéraire de RCF, pour parler littérature avec ceux qui la font, présenter leur livre et découvrir leur personnalité. En recevant chaque semaine des auteurs qui font l'actualité littéraire, Christophe Henning vous invite à des rencontres qui éclairent le monde d'aujourd'hui, avec la conviction que les histoires et la lecture constituent une forme de résistance à l'impulsivité, au superficiel et à l'individualisme.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.