Karol Wojtyla, prière et poésie

Présentée par

S'abonner à l'émission

Mots pour maux

jeudi 28 février à 12h05

Durée émission : 25 min

Mots pour maux

Karol Wojtyla, le futur St Jean-Paul II, parallèlement à ses travaux théologiques et philosophiques, en plus de ses fonctions sacerdotales, a fait œuvre de poète. Voyons comment ses poèmes, même traduits, nous donnent un concentré de ces multiples expériences, tout en développant une conception originale du destin de l’homme ; dans cette tension entre concret et abstrait, se glisse un souffle propre au langage poétique.

Se laisser prendre au souffle d’une langue inspirée par une foi venue du plus profond d’une expérience humaine exceptionnellement complète :
- Orphelin, il a vu très vite la vie s’ouvrir sur le mystère de la mort.
- Polonais, il s’est nourri d’une culture et d’une foi qui ont permis à ce peuple de survivre à toutes les oppressions.
- Originaire de Wadovice, dans le Sud de la Pologne, il a côtoyé une importante communauté juive, s’initiant ainsi à l’ouverture sur les fondements du monothéisme.
- Homme de théâtre, il a expérimenté dans la clandestinité, la force de la parole et de la présence scénique, l’importance du jeu dans la formation du je.
- Né en 1920, il a connu la seconde guerre mondiale et ses atrocités. Toute sa vie, il a combattu pour la paix.
- Pendant la guerre, il a travaillé comme ouvrier dans une carrière : ce contact avec la matière brute et les relations nouées dans la dureté des chantiers ont ouvert son esprit à des réalités très concrètes, alors même qu’il se préparait au sacerdoce par l’étude de la théologie au sein du séminaire clandestin de Cracovie, crée par Mgr Sapieha.
-  Plus qu’aucun dignitaire ecclésiastique avant lui, il a manifesté physiquement l’idée centrale de l’Incarnation :  ses multiples talents se sont incarnés dans un corps d’athlète. Plus tard, c’est encore par sa présence dérangeante de vieillard atteint de la maladie de Parkinson, qu’il a performé le sens de l’Incarnation. Ecce Homo ! - criait-il à la face d’un mode fasciné par la beauté, la jeunesse et la santé.
- Intellectuel de haut vol : mystique et poète, il fait sa thèse de théologie sur St Jean de la Croix ; polyglotte, il se spécialise en philologie ; philosophe, il fait une thèse sur le phénoménologie de Sheler.
- Chevalier de la foi, il a affronté le régime communiste qui persécutait son Église, soutenant et rassurant les fidèles, tout en développant une finesse de diplomate évitant l’affrontement direct.
- Pèlerin infatigable, s’exposant aux foules, pardonnant à celui qui l’avait blessé à mort, présentant les excuses de l’Église catholique à ceux qu’elle avait persécutés à différentes époques…
La liste n’est pas exhaustive, tant cette personnalité déborde de toutes parts. Nous allons chercher à percer dans un choix de poèmes traduits par Jean Offredo, aux éditions du Cerf, comment l’inspiration poétique peut être à la fois source et interprétation d’une foi capable de soulever des montagnes.

Les dernières émissions