Le christianisme de Tintin

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'entretien de la semaine

samedi 3 mars à 13h15

Durée émission : 12 min

Le christianisme de Tintin

© éditions DDB - Couverture du livre "Tintin, le Diable et le Bon Dieu" de Bob Garcia

À plusieurs reprises au cours de ses aventures Tintin fait don de lui, même pour sauver ses ennemis. Bob Garcia est le seul tintinophile à consacrer un ouvrage au christianisme chez Tintin.

Les aventures de Tintin son émaillées de références au christianisme. Avec d'un côté les méchants, de l'autre les gentils, "le match est parfois serré entre le Bien et le Mal dans les bandes dessinées d'Hergé comme dans sa vie", écrit Bob Garcia. De tous les tintinophiles il est le seul à consacrer un ouvrage entier à la religion chez Tintin. Il vient de publier "Tintin, le Diable et le Bon Dieu" (éd. DDB).
 

"Hergé avait une forte culture religieuse"

 

La dimension christique de Tintin

À plusieurs reprises, Tintin fait don de lui, parfois même pour sauver ses ennemis. C'est le cas dans "Le Crabe aux pinces d'or" (1941) où le jeune héros n'hésite pas à entrer dans une carlingue d'avion en flamme pour sauver deux malfrats. Et déjà dans le premier épisode "Tintin au pays des Soviets" (1929), on le voit donner du pain à des enfants dans la rue ou secourir un mendiant. "Il est toujours généreux, il vient toujours en aide à l'enfant et l'orphelin."

Bob Garcia décrypte la dimension christique du personnage de Tintin, il va même jusqu'à intituler un chapitre "Tintin e(s)t le Christ ?". S'inspirant des travaux du P. Dominique Cerbelaud, prêtre et lui aussi tintinophile, Bob Garcia recense les multiples allusions au Christ et à ses apôtres dans l'œuvre d'Hergé. Par exemple la mise au tombeau puis la résurrection dans "Les Cigares du pharaon" (1934).

 



 

Hergé et le milieu catholique

"Il est important de se plonger dans l'environnement d'Hergé de l'entre-deux-guerres en Belgique pour aborder cette question." Bob Garcia rappelle que c'est l'abbé Norbert Wallez (1882-1952) qui était le directeur du quotidien Le Vingtième Siècle, dont le supplément Le Petit Vingtième a accueilli les premiers dessins de Tintin. Beaucoup d'ecclésiastiques ont d'ailleurs compté dans la vie de Georges Remi. S'il était le fils d'une mère croyante mais d'un père non croyant, "il avait une forte culture religieuse".

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 06h30, 20h45 et 02h00

Chaque semaine, Thierry Lyonnet donne la parole à un acteur de l'actualité culturelle. Ecrivains, metteurs en scènes, peintres, etc, parlent de leur travail et de leurs oeuvres. 

Le présentateur

Thierry Lyonnet

Rédacteur en chef du Service « Foi et Culture », Thierry met son insatiable curiosité au service de RCF depuis 1990. Spiritualité, art, voyages, solidarité et surtout rencontres, qu’il aime partager avec les auditeurs. Depuis l’enfance, il est fasciné par la richesse de la différence…et cette fascination ne cesse de croître!