Le silence, objet de science (1/2)

Présentée par Monserrata Vidal

S'abonner à l'émission

Dialogue

vendredi 22 septembre à 16h00

Durée émission : 25 min

Le silence, objet de science (1/2)

© Jean-Luc Bertini / éditions Albin Michel

Alain Corbin raconte une histoire du silence, ce silence qui n'est pas absence de bruit, mais exploration des profondeurs de l'être. Il répond à Monserrata Vidal.

Alain Corbin vient de publier "Histoire du silence", un essai brillant et pétillant qui montre aussi son amour de la littérature. S'il consacre une partie de son ouvrage aux relations étroites qui existent entre silence et mysticisme, l'historien nous entraîne à la suite des écrivains qu'il a lus et qu'il aime.

S'attaquer au silence pour un historien est une entreprise délicate. Il existe bel et bien dans les archives des traces de bruits, mais il n'y a nul indice de silence véritable. Ainsi a-t-il fallu fouiller du côté de la biographie, du journal intime et de la correspondance. Non pas "absence de bruit", ce qu'Alain Corbin définit comme silence est une "projection à l'intérieur de soi-même". On le trouve par exemple dans l'oraison ou dans la méditation. Force est de constater que ce silence-introspection a évolué avec les siècles. Au XVIIè, celui qu'observe Chateaubriand dans "Vie de Rancé" - de façon assez maladroite selon Alain Corbin - n'est pas le silence des romantiques au début du XIXè siècle, "lequel n'est pas celui des symbolistes de la fin du siècle".

"Le silence, c'est quelque chose que l'on goûte en profondeur de soi-même." Fortement marqué par le souvenir de son enfance dans l'Orne, région "extrêmement catholique", Alain Corbin juge le silence d'aujourd'hui "rétréci". Son bocage natal était, lui, un lieu de silence particulièrement "profond", grâce aux nombreuses haies si caractéristiques, limitant les parcelles. Mais si l'on veut remonter le temps aux sources du silence, il faudrait selon l'historien remonter aux Pères du désert "qui sont des modèles de l'exercice du silence".

 

Emission enregistrée en mai 2016.

 

Invités

  • Alain Corbin , historien, spécialiste du XIXᵉ siècle en France

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 16h00

Mieux comprendre le monde, dans lequel nous sommes invités à vivre en chrétiens, grâce aux travaux des historiens, des sociologues et des artistes ainsi qu’à travers la réflexion philosophique. C'est ce que vous proposent Marie-Françoise Tinel et Monserrata Vidal.  

Le présentateur

Monserrata Vidal

Professeure agrégée de Lettres, Monserrata a longtemps œuvré auprès de lycéens qui  croyaient parfois la culture ennuyeuse. Aujourd’hui sur RCF, elle partage avec les auditeurs histoire, sciences humaines, spiritualité, littérature, dans un questionnement avec les auteurs et les œuvres, de manière sérieuse, mais aussi joyeuse.