[LIVRES] Les liens familiaux, entre complicité et rivalité

Présentée par PR-27553

S'abonner à l'émission

Au pied de la lettre

lundi 1 mars à 11h00

Durée émission : 59 min

[LIVRES] Les liens familiaux, entre complicité et rivalité

© Image par Sabine van Erp de Pixabay

Ludmila Charles et Marie-Sabine Roger, nous font découvrir la fragilité et la complexité des relations familiales. Deux livres qui parlent de clan de femmes et de l'histoire qui les lie.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Que ce cache-t-il derrière le mot famille ? Un clan, des mystères, des secrets, des liens étroits, des histoires de vie, des joies mais aussi des peines, l'accueil de la vie et l'accompagnement à la mort, ce sont tous ces sujets dont nous parle cette semaine Christophe Henning.

L'histoire d'un clan de femmes vivant dans l'ancien bloc communiste, qui se découvrent ou s'ignorent, parfois complices, parfois rivales, c'est le roman de Ludmila Charles, "La belle saison" publié aux éditions Notabilia. 

C'est une histoire de femmes que nous raconte également Marie-Sabine Roger dans son livre "Dernière visite à ma mère". Une lettre d'amour à sa mère, résidente en Ephad, qu'elle accompagne jusqu'à la fin de sa vie et qui raconte comment l'autrice tente de renouer les liens avec une mère qui s'enfonce de plus en plus dans la dépendance. Un roman intime qui questionne notre rapport à la fin de vie.

 

"La belle saison" de ludmila Charles aux éditions Notabilia

 

À Nove Mesto, une petite ville d’Europe centrale, quand Baba accouche d’Elena un 1er avril, tout le monde croit à une farce. Baba est tellement grosse que personne n’avait vu qu’elle était enceinte de ce sixième enfant, arrivé vingt ans après les autres.
La fillette grandit dans un monde de femmes, entourée par sa mère et ses sœurs. L’une d’elle, Magda, est partie vivre en France. Elle revient chaque mois d’août avec sa fille, Anna. Une amitié étrange, intense, unit les deux enfants ; Elena ne vit que pour ces étés de retrouvailles.
Pendant que le pays se transforme avec Tchernobyl et la chute de l’URSS, insidieusement, une distance se creuse entre ces femmes.
Il y a un présent d’éternité dans ce premier roman où les destins se dévoilent avec une vérité sèche, coupante comme une herbe en été.
 

"Dernière visite à ma mère" de Marie-Sabine Roger aux éditions de l'Iconoclaste

Pendant deux ans et demi, l’autrice a visité sa mère placée en Ehpad, avant qu’elle ne décède quelques semaines avant le confinement. Très vite, la vieille dame est rendue incontinente et grabataire, faute de personnel à ses côtés. Les mains n’obéissent plus, la mémoire s’évapore, la dépression s’installe. On l’infantilise, on la médicamente pour qu’elle ne crie plus sa solitude. Bientôt, elle ne sera plus que silence. Jusqu’à la fin, cependant, sa fille cherche à renouer les liens avec cette mère fantasque, insaisissable et s’interroge : peut-on se dire ce qu’on ne s’est jamais dit à la fin du jour ? Peut-on enfin oser les gestes de tendresse ? Une écriture à l’os qui donne toute sa portée au récit.

 

Invités

  • Ludmila Charles, autrice

  • Marie-Sabine Roger, autrice

Les dernières émissions

L'émission

Le jeudi à 16h et vendredi à 21h

Le rendez-vous littéraire de RCF ! En recevant chaque semaine des auteurs qui font l'actualité littéraire, Christophe Henning vous invite à des rencontres qui éclairent le monde d'aujourd'hui, avec la conviction que les histoires et la lecture constituent une forme de résistance à l'impulsivité, au superficiel et à l'individualisme.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.