Patrice Blanc-Francard, la foi dans le jazz

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'entretien de la semaine

samedi 10 mars à 13h15

Durée émission : 12 min

Patrice Blanc-Francard, la foi dans le jazz

© Bruno Klein - Patrice Blanc-Francard, "Mon âme frissonne quand j'écoute Ray Charles"

Le jazz, une fois qu'on en a compris les codes, ça peut vite devenir une passion. Depuis qu'il est "tombé" dedans, Patrice Blanc-Francard en perçoit aussi toute la spiritualité.

"Je hais les encyclopédies et les dictionnaires ne sont pas mon truc..." Mais pour un dictionnaire amoureux, "c'est différent", nous dit Patrice Blanc-Francard. "C'est une sorte de déambulation dans la passion de quelqu'un." Et partager sa passion, c'est précisément ce qui anime le journaliste. Des émissions de radio aux "Enfants du rock", en passant par ses publications dans Jazz Hot ou Rock&Folk, son "but" c'est "d'ouvrir des portes", de "donner envie d'aller plus loin". Chose faite avec son "Dictionnaire amoureux du jazz" (éd. Plon) qui fait la part belle aux musiciens.
 

"Dans le jazz, il y a presque une foi dans la manière qu'ont les musiciens d'adhérer à leur musique"

 

Un hommage aux artistes

"Mon âme frissonne quand j'écoute Ray Charles." Voilà un artiste qui pour Patrice Blanc-Francard "dépasse la norme et le genre". "Pour lui je dois parler d'âme : c'est lui qui qui m'a ouvert sur cette dimension de la soul music." Son dictionnaire nous apprend comment Ray Charles (1930-2004) a "utilisé les codes de la musique religieuse américaine, les gospel songs" et qu'il les a mélangés avec le blues - ce que des associations religieuses intégristes ont d'ailleur reproché à l'artiste.

S'il faut écrire un dictionnaire amoureux du jazz, il faut nécessairement parler de ses artistes. Ray Charles donc, mais aussi Chet Baker (1929-1988), Stan Getz (1927-1991) mais aussi Ella Fitzgerald (1917-1996)... Patrice Blanc-Francard en présente une soixantaine. "Dans le jazz, il y a presque une foi dans la manière qu'ont les musiciens d'adhérer à leur musique." Cette "foi" c'est "ce qui permet au musicien d'aller au-delà des choses, dans une musique basée sur l'improvisation aussi, ça veut dire se lâcher beaucoup par rapport à la vie..."

 



 

La spiritualité du jazz

"Chaque fois que l'émotion existe fortement dans un style musical, je suis attiré vers ça." Le jazz, Patrice Blanc-Francard est "tombé" dedans très jeune, initié avec son frère par un voisin joueur de trombonne. En découvrant Louis Armstrong ou King Oliver, il a fini par en apprendre "les codes". Et "une fois qu'on les connaît, c'est aisé d'aller plonger dans la musique".

Lui qui se dit sensible au "contexte émotionnel d'une musique", confie également ceci : "On ne paut pas parler autrement du jazz qu'avec la spiritualité, pour moi il n'y a que ce côté qui m'intéresse..."

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 06h30, 20h45 et 02h00

Chaque semaine, Thierry Lyonnet donne la parole à un acteur de l'actualité culturelle. Ecrivains, metteurs en scènes, peintres, etc, parlent de leur travail et de leurs oeuvres. 

Le présentateur

Thierry Lyonnet

Rédacteur en chef du Service « Foi et Culture », Thierry met son insatiable curiosité au service de RCF depuis 1990. Spiritualité, art, voyages, solidarité et surtout rencontres, qu’il aime partager avec les auditeurs. Depuis l’enfance, il est fasciné par la richesse de la différence…et cette fascination ne cesse de croître!