Sylvain Tesson, prix Renaudot pour "La panthère des neiges"

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'entretien de la semaine

lundi 4 novembre à 13h15

Durée émission : 12 min

Sylvain Tesson, prix Renaudot pour "La panthère des neiges"

© C. Hélie / éditions Gallimard - Sylvain Tesson

Ce lundi 4 novembre, Sylvain Tesson a reçu le prix Renaudot pour son livre "La panthère des neiges", où il raconte une expérience d'ordre spirituel sur les hauts plateaux du Tibet.

00:00

00:00

On connaissait la passion de Sylvain Tesson pour les grands espaces d'Asie centrale, son goût de la solitude dans une cabane sibérienne ou des rencontres humaines autour d'un thé ou d'un verre de vodka. Voilà que l'on découvre l'écrivain en pleine réflexion spirituelle et philosophique, caché à l'affût d'une panthère des neiges sur les hauts plateaux du Tibet, en compagnie de Vincent Munier, l'un des plus grands photographes animaliers. De ce voyage sont nés deux ouvrages, "La panthère des neiges" (éd. Gallimard) et "Tibet, minéral animal" (éd. Kobalann).

"Il y a quelque chose du saisissement spirituel quand on voit arriver la bête que l'on n'attendait pas"

 

Vertus anti-modernes de l'affût

Des jours entiers à attendre la panthère des neiges, par -20°C ou -30°C, à 4.000 mètres d'altitude. "Je pensais que je ne trouverais aucune jouissance, aucune joie et aucun enseignement à la station longue et immobile dans des territoires lugubres, en attendant la survenue d'une bête qui parfois ne vient pas." Invité à rejoindre Vincent Munier, qu'il "tient davantage pour un artiste que pour un photographe", Sylvain Tesson a pris goût pour l'immobilité

Il a aussi redécouvert les vertus de l'invisiblité, de la discrétion et de la dissimulation. "L'affût c'est l'activité la plus anti-moderne qu'on puisse imaginer, puisqu'il s'agit d'être discret, patient, silencieux, invisible et attentif : voilà cinq comportements qui sont à rebours de ce que nous proposent et de ce que nous imposent et de ce que requièrent les sociétés urbaines dans lesquelles nous vivons, qui sont les sociétés du vacarme, de l'inattention, du perpétuel jaillissement d'imprévisibilité et d'accélération."
 

Vision mystique de l'animal

Une tonalité spirituelle traverse tout son livre, et notamment les références au christianisme sont nombreuses : il parle d'apparitions ou d'espérance... "Je n'ai pas hésité à utiliser le vocabulaire du sacré, explique-t-il, parce que je crois qu'il y a quelque chose qui s'approche du saisissement spirituel quand on voit arriver la bête que l'on n'attendait pas."

Inspiré aussi par le Tao te king, le grand classique du taoïsme, écrit par Lao Tseu, Sylvain Tesson aime observer les animaux, yacks, loups, rapaces, ours, et s'apercevoir "que ce sont des formes biologiques variées mais qui découlent d'une source". Une façon de s'émerveiller c'est de "remonter" mentalement "ce fil vers l'absolu", vers "l'unité". 
 

une vie à s'émerveiller

"'Je cherchais la panthère, qui cherchais-je vraiment ?" écrit-il. Le souvenir d'êtres aimés hante l'écrivain. En même temps qu'il guette la panthère il lui "associe le masque du souvenir" : celui de sa mère décédée, d'une femme quittée... "Tout ça peut sembler ressortir de la pensée magique mais en réalité c'était un véritable saisissement qui s'est opéré en moi, j'avais l'impression que la panthère quand elle m'apparaissait convoquait ces manques que je portais en moi." 

De façon énigmatique, l'écrivain écrit aussi que voir la panthère des neiges, a été "la plus belle expérience depuis que je suis mort". En août 2014, Sylvain Tesson a eu un grave accident où il a failli mourir. "J'ai eu une seconde chance" et depuis il n'est "plus tout à fait le même". Sa deuxième vie, il veut la vivre "de la manière la plus émerveillée possible" en cédant à ce qu'il considère comme une "qualité" qu'il possède, et qui est... sa "curiosité".

 

Émission diffusée le 19 octobre 2019

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 13h15 et 20h45 et le dimanche à 08h30

Chaque semaine, Thierry Lyonnet donne la parole à un acteur de l'actualité culturelle. Ecrivains, metteurs en scènes, peintres, etc, parlent de leur travail et de leurs oeuvres. 

Le présentateur

Thierry Lyonnet

Rédacteur en chef du Service « Foi et Culture », Thierry met son insatiable curiosité au service de RCF depuis 1990. Spiritualité, art, voyages, solidarité et surtout rencontres, qu’il aime partager avec les auditeurs. Depuis l’enfance, il est fasciné par la richesse de la différence…et cette fascination ne cesse de croître!