Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même manière : JP Dubois

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'Actualité littéraire

jeudi 19 septembre à 8h52

Durée émission : 3 min

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même manière : JP Dubois

A la découverte de « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon » de Jean-Paul Dubois, publié aux éditions de l’Olivier, un roman en lice pour le prix Goncourt

Mais que fait donc Paul Hansen dans cette prison de Montréal ? On se posera la question tout au long du livre, passant de la cellule à la vie tranquille de ce concierge, gardien, majordome d’une résidence privée, l’Exelsior. Paul – un prénom récurrent dans l’œuvre de Jean-Paul Dubois – Paul est une crème, un homme adorable, doux, gentil, serviable, un peu poire d’une certaine manière. Lui qui traîne une histoire familiale pas banale, un père pasteur issu du Jutland, cette partie continentale du Danemark, bientôt installé dans une ville minière du Canada et une mère qui tient un cinéma art et essai à Toulouse, bref ! c’est tout l’art de l’écrivain : tirer les fils d’une pelote emberlificotée et nous mener par le bout du nez… Impossible de résumer, donc, mais il faut dire encore qu’il y a des scènes mémorables dans la cellule, en compagnie de l’imposant Patrick Horton : c’est drôle, caricatural et désopilant, pourvu qu’on ne cherche pas un essai sur l’univers carcéral…
 

La prison, la copropriété : des univers clos pour un drôle de héros

Mais il s’en passe des choses dans la vie d’un « surintendant franco-canadien qualifié en rien mais spécialiste en tout ». La moindre réparation, le plus petit événement donne l’occasion à Jean-Paul Dubois, comme à son habitude, de décrire avec minutie la motorisation d’un hydravion ou l’exploitation du chrysotile communément dénommé amiante qui se répand « dans l’air, l’eau, la terre, les jardins, les maisons, les écoles, le macadam des rues » de la petite ville Thetford Mines. J’oubliais Winona, sa compagne, femme de tête aux commandes de son aéroplane, la seule peut-être à échapper à cette vie étriquée. Au gré de ces histoires souvent rocambolesques, c’est un regard tendre et compatissant, un livre mélancolique qui nous fait fondre en dépit des températures hivernales des prisons canadiennes.
 

Un livre en lice pour le prix Goncourt 

C’est vrai, vingt-deuxième roman d’un auteur discret et constant, qui explore avec bonheur les méandres de l’âme humaine, au travers les destins épiques de gens ordinaires. Il s’amuse avec les notices, entretient le souci des détails, s’échappe souvent vers la Belle Province et décrit avec attendrissement des vies bousculées par trois fois rien. C’est comme ça la vie, faite de hasard et de nécessité… Ce que dit joliment le titre : Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon !
 
C’est le livre de Jean-Paul Dubois, publié aux éditions de l’Olivier. Et ce soir, on vous retrouve Au pied de la lettre sur RCF…
 
Les temps changent : on en parle avec Jean-Philippe Blondel pour « La grande escapade » publié chez Buchet-Chastel et Odile D’oultremont pour « Baïkonour » à l’Observatoire. On se retrouve à 21 heures.
 
 

Les dernières émissions

L'émission

Le jeudi à 8h52 et 15h15

Chaque jeudi, Christophe Henning présente un ouvrage qu'il a sélectionné.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.