Bandits élégants

Présentée par

La Symphonie du cinéma

lundi 22 juillet à 11h00

Durée émission : 25 min

Bandits élégants

© Working Title Films / Studio Canal Gentlemen et cambrioleurs.

Retrouvons à présent La Symphonie du cinéma. Cette semaine, Fabien Genest explore lethème des voleurs célèbres du cinéma. De La Main au collet, d'Hitchcock à Ocean's Eleven, de Steven Soderbergh en passant par Mélodie en sous-sol ou La Panthère rose, nombreux sont les films qui évoquent un sujet largement traité par le 7e art. La Symphonie du cinéma, c'est tout de suite...

Cette semaine, La Symphonie du cinéma, vous invite à une balade sonore en compagnie des voleurs les plus célèbres du cinéma alors qu’est sorti la semaine dernière Gentlemen et cambrioleurs, un film de l’Anglais James Marsh avec au casting, Michael Caine, acteur à la formidable carrière, jouant un voleur de haut vol, rangé des voitures, qui va constituer une ultime équipe de bandits septuagénaires pour préparer un cambriolage sans précédent.   

Pour le film King of thieves : Gentlemen et cambrioleurs, en français, de James Marsh, sorti sur les écrans français mercredi dernier, Michael Caine, 85 ans, campe l'épatant cerveau d’une équipée de cambrioleurs retraités improbable… La musique très seventies est signée, quant à elle, Benjamin Wallfisch. Ce n’est pas la première fois, loin de là, que Michael Caine joue les monte-en-l’air. Un rôle de composition même qu’aura souvent joué l’acteur britannique, comme en 1966, sous la caméra de Ronald Neame, dans Gambit (que l’on connaît e France sous le nom d’Un hold-up extraordinaire).
C’est également le cas en 1969, dans L’Or se barre (The Italian job), de Peter Collinson ou encore dans Le Limier (Sleuth dans son titre original), de Joseph L. Mankiewicz en 1972. Un face à face d’anthologie dans un huis clos très hitchcockien avec Lawrence Olivier. Un Lawrence Olivier qui campe un auteur de romans policiers à l’esprit fertile. Ce dernier invite dans sa demeure cossue, remplie d'automates mécaniques, le coiffeur Milo Tindlle, amant de sa femme Marguerite. Il va proposer à ce dernier, qu’il croit plus bête qu’il n’est en réalité, de réaliser une arnaque à l'assurance.

La musique de Sleuth, Le Limier est composée par John Addison. M. Caine se fond dans la peau d’un voleur, encore une fois, dans Le Plus Escroc des deux (Dirty Rotten Scoundrels), un film américain de 1988, réalisé par Frank Oz, dans lequel il incarne un dandy détrousseur de femmes fortunées sur la Côte d’Azur. Et puis, on peut encore citer en 1990, Double Arnaque, de Michael Winner et Le Casse du siècle, de Michael Radford en 2007 où Michael Caine partage l’affiche avec Demi Moore et Lambert Wilson.

Changement d'ambiance avec le thème principal de Lyn Murray pour La Main au collet. Nous sommes en 1955 lorsqu’Alfred Hitchcock, j’y faisais allusion tout à l’heure à propos du Limier de Mankiewicz, réalise ce film policier que l’on pourrait qualifier de 4 étoiles, avec Carry Grant dans la peau d’un ancien cambrioleur, surnommé « le Chat », suspecté d'une série de vols entre Nice et Cannes. Il va dès lors chercher à identifier le coupable pour se disculper. Grace Kelly en fille de milliardaire est un appât de choix et cette dernière n'est pas indifférente au charme du gentleman cambrioleur. 
Restons sur la Côte d’Azur, avec à présent la rencontre d’un autre duo de choc : Gabin-Delon, qui en 1963 sont réunis devant la caméra d’Henri Verneuil dans Mélodie en sous-sol. La rencontre entre un vieux truand et un jeune détrousseur ambitieux qui envisagent de faire main basse sur la caisse du Palm Beach de Cannes. La musique est de Michel Magne, le compositeur par ailleurs de la série des Fantomas et des Angélique… qui allait composer la même année la musique d’un film d’anthologie du cinéma français : Les Tontons flingueurs, de Georges Lautner.

L’Hymne à l’argent est le thème musical principal de Mélodie en sous-sol. Une musique de Michel Magne que l’on voit à l’écran, dans le film d’Henri Verneuil, dans le rôle du chef d’orchestre du casino.  Mais restons en 1963 avec à présent une musique devenue aussi célèbre, sinon plus, que le film lui-même qu’elle accompagne…  

Le thème de La Panthère rose, du grand Henry Mancini, à qui La Symphonie du cinéma consacrera prochainement une émission entière est archi connu. Son solo de saxo, passé depuis à la postérité dans ce film où le très gauche inspecteur Clouzeau se voit confier la surveillance du diamant appelé la Panthère rose, propriété de la princesse Dala.

Le thème très romantique de Sofia, morceau qui figure sur la bande originale du Cerveau révèle tout le génie de Georges Delerue pour ce grand succès, à la fois policier et comique, de Gérard Oury.  Inspiré par l'attaque du train postal Glasgow-Londres, il réunit à l’écran en 1968 un casting prestigieux, composé J-Paul Belmondo, Bourvil et David Niven qui préparent, séparément, l’attaque du train Paris-Bruxelles convoyant les fonds secrets de l'OTAN.

31 ans sépare L’Affaire Thomas Crown, de Norman Jewison de Thomas Crown, de John Mac Tiernan, remake sorti en 1999 où Pierce Brosnan et Rene Russo succèdent à Steve Mac Queen et Faye Dunaway dans un jeu du chat et de la souris ambigu sur fond de toile de maître volée. Si dans la version d’origine, la musique était de Michel Legrand, c’est  Bill Conti qui signe le score de cette version dont nous venons d’entendre un extrait.
Autre film culte et autre remake, cette fois-ci en 2004 avec les aventures de Danny Ocean et de sa bande de braqueurs…

La musique de Nelson Riddle, d’abord, puis celle de David Holmes. Deux thèmes, deux ambiances pour Ocean’s Eleven ou le projet fou de braquage de plusieurs grands casinos de Las Vegas. 41 ans séparent le film de  Lewis Milestone du remake de Steven Soderbergh mais deux grands succès en salles, chacun à leur époque, en partie grâce à un casting haute de gamme. Le Rat Pack pour le premier: Frank Sinatra, Dean Martin et Sammy Davis Jr… George Clooney, Brad Pitt et Matt Damon pour le second.

La Fleur de la musique est un des très beaux thèmes, signé Christopher Young, extrait de la bande originale du film Haute Voltige, de Jon Amiel, sorti en 1999. Un film, dont la trame s’inspire de
La Main au collet. Un cambrioleur de stature internationale, joué par Sean Connery, est soupçonné à tort du vol d’un Rembrandt. La compagnie d’assurance délègue alors Catherine Zeta Jones, son meilleur agent, pour le piéger en échaffaudant un autre cambriolage d’œuvre d’art mais tout ne se passera pas exactement comme prévu…

La Minute Judy Garland
Dans La Minute Judy Garland, c’est un duo pop qui nous accompagne cette semaine. En 1984, Eric Rohmer (qui aurait eu 99 ans, le 21 mars) fait appel à Elli & Jacno pour son film Les Nuits de la pleine lune qui dépeint le désir d’insouciance de Louise, l’héroïne noctambule, interprétée par Pascale Ogier, qui aime la fête et la nuit, tout le contraire de Rémi, son fiancé, joué par Tchecky Karyo. Dans les soirées mondaines où se rend Louise, on boit, on se rencontre et on danse au son d’Elli & Jacno et notamment de Viens bébé

Quelques conseils pour prolonger...

Et tout d’abord Henry Mancini, The Classic soundtrack collection, un coffret de 9 CD paru en 2014 chez RCA, 18 bandes originales de films contenant notamment Charade, Hatari, Diamants sur canapé et bien sûr
La Panthère rose, + 17 titres bonus rares. Et puis un peu plus rare et plus ancien, le CD contenant la musique de deux films d’Henri Verneuil : Un Singe en hiver et Mélodie en sous-sol, de Michel Magne, réorchestrée ici par Jimmy Smith et Fred Pallem, paru en 2006 chez Emarcy.

Play list des titres diffusés :

The Scheme, King of thieves, de Benjamin Wallfisch
Overture, Sleuth, (Le Limier), de John Addison
To catch a thief, (La Main au collet ), de Lyn Murray
L’Hymne à l’argent, Mélodie en sous-sol, de Michel Magne
The Pink Panther, theme song, d’Henry Mancini
Sofia, Le Cerveau, de Georges Delerue
Glider, Thomas Crown, de  Bill Conti
L’Inconnu de Las Vegas, Nelson Riddle
Ocean’s Eleven, main theme, de David Holmes
La Fleur de la musique, Entrapment (Haute Voltige), de hristopher Young
Viens bébé, Les Nuits de pleine lune, d’Elli & Jacno
Arsène Lupin, main title, de Debbie Wiseman

Les dernières émissions

L'émission

Le jeudi à 16h30

"La Symphonie du cinéma", une émission de Fabien Genest pour voyager dans l'univers des musiques de films.

Le présentateur

Fabien Genest

Journaliste de presse écrite et producteur de radio, passionné de cinéma et musique fabien.genest@rcf.fr