La cantate BWV 166 (n° 138)

Présentée par

S'abonner à l'émission

La Clé des champs

dimanche 12 mai à 16h00

Durée émission : 55 min

La Clé des champs

Dans la liturgie luthérienne, l'Évangile était celui des adieux de Jésus : «mais maintenant je m'en vais vers celui qui m'a envoyé, Et aucun de vous ne me demande : où vas-tu ?

La composition pour ce dimanche à Leipzig  le 7 mai 1724, Bach donne une nouvelle cantate BWV 166. Elle part du texte évangélique et de l'affirmation du Christ disant à ses disciples : «c'est votre intérêt que je parte ». Le librettiste écrit une méditation sur ce départ. Comme nous l'explique Gilles Cantagrel dans son excellent ouvrage sur les cantates de Bach, et il ne manque pas de saisir les allusions au refus du monde et à l'attente de la mort, thèmes qui lui sont particulièrement chers. De même il souligne les antithèses entre la vie sur terre et l'espérance de la vie céleste. Six numéros composent cette cantate
Les interpètes  sont le Bach Collegium Japan sous la direction de Masaaki Suzuki

En prélude Christ gisait dans les liens de la mort,  choral de Pâques par excellence. le voici interprété par Bernard Fccroulle  sur l’orgue Silberman de l’eglise Saint Pierre de Freiberg
En postlude, le concerto n°1 pour le clavecin  et ensemble instrumental BWV  1052. intreprêté par Jean Rondeau

Bonne écoute

 
 

Les dernières émissions

L'émission

Le dimanche à 14h

Jean-François Duchamp, l’une des voix historiques de RCF, vous offre un parcours buissonnier dans les oeuvres classiques. Ses choix sont inspirés par le temps liturgique, l’évangile du jour ou la saison.

Le présentateur

Jean-François Duchamp