Les grands enregistrements beethovéniens de l'histoire du disque 1/8

Présentée par UA-128642

S'abonner à l'émission

Passionnément classique

samedi 19 septembre à 14h00

Durée émission : 59 min

Les grands enregistrements beethovéniens de l'histoire du disque 1/8

© philippe soler 2020

Les années créatrices de 1793 à 1800, opus 2 à opus 19. D’Arthur Schnabel à Alfred Brendel en passant par le Quatuor Busch.

Ludwig van BEETHOVEN
Sonate pour piano n° 27 en mi mineur opus 90 (1er mouvement)
Arthur Schnabel, piano
EMI 78 tours 21 juin 1932

Ludwig van BEETHOVEN
Sonate pour piano n° 1 en fa mineur opus 2 n° 1 (1er mouvement)
Solomon, piano
EMI 1952

Ludwig van BEETHOVEN
Sonate pour violoncelle et piano opus 5 n° 2 (Rondo)
Pierre Fournier, violoncelle
Wilhelm Kempff, piano
DGG Live Salle Pleyel 1965

Ludwig van BEETHOVEN
Sonate pour piano n° 7 en ré majeur opus 10 n° 3 (Rondo)
Alfred Brendel, piano
Philips 1972

Ludwig van BEETHOVEN
Sonate pour piano n° 8 en ut mineur opus 13 (1er mouvement)
Wilhelm Kempff, piano
DGG 1964

Ludwig van BEETHOVEN
Quatuor à cordes en fa majeur opus 18 n° 1 (1er mouvement)
Quatuor Busch
EMI 78 tours Novembre 1933

Ludwig van BEETHOVEN
Concerto pour piano n° 2 en si bémol majeur opus 19 (Rondo)
Claudio Arrau, piano
Philharmonia Orchestra
Alceo Galliera, direction
Columbia 1958

Les dernières émissions

Le présentateur

Philippe Soler

Philippe Soler commence le piano avec Gonzalo Tintorer, disciple du compositeur espagnol Granados et du pianiste Ricardo Vines. Cette rencontre le marquera profondément et sera primordiale pour son évolution, tant sur le plan stylistique que pianistique. Il en retirera un goût prononcé pour un certain répertoire français et espagnol qu'il s'attachera à défendre avec le plus grand intérêt. Ses Maîtres respectifs seront Ludwika Waleska (Conservatoire de Varsovie), Pierre Sancan, Françoise Thinat, avec laquelle il participe aux premières sessions de ‘Piano chez Déodat de Séverac’ à Saint Félix de Lauraguais, Aquiles Delle Vigne (Conservatoire de Bruxelles, disciple de Claudio Arrau) et Joaquin Achucarro, concertiste espagnol, avec lequel il se perfectionne durant de nombreuses années, retrouvant ainsi, avec ce dernier, le prolongement et l'aboutissement de son premier enseignement. Diplômé de l'Ecole Normale de Musique de Paris, il passe également par les classes de maîtrise de l'Union Musicale Internationale de Paris, sous la direction d’Eliane Richepin. Il obtient des récompenses aux Concours Internationaux de Barcelone (1981) et de Finale Ligure (1983) et commence à se produire successivement en France, Espagne, Italie et Belgique. Parallèlement, il se consacrera à la pédagogie, tout d'abord au Conservatoire National de Région de Toulouse, et actuellement au Conservatoire National de Région de Lyon, en tant que professeur titulaire. Sa passion pour l'enseignement l’amène à diriger des stages de perfectionnement et de pédagogie pianistique, ainsi que des sessions de culture musicale à des étudiants et universitaires avancés. Discophile passionné, collectionneur, son ouverture d'esprit, sa culture musicale, sa connaissance des enregistrements historiques, ont fait que depuis quelques années, il se plaît à donner des conférences sur l'histoire et l'évolution de l'interprétation pianistique : • « Chopin à travers le disque » en 2010 à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Chopin, • « Autour du piano français » en 2012 à l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de Claude Debussy. Depuis la rentrée de Septembre 2018, il a rejoint l’équipe de « L’Echappée belle » et « Passionnément classique » et présente des émissions sur les grands interprètes et les enregistrements historiques.