Schubert - Arpeggione

Présentée par

S'abonner à l'émission

Cœur à Cœur

mercredi 12 février à 1h00

Durée émission : 30 min

Schubert - Arpeggione

La Sonata Arpeggione ou Sonate pour arpeggione et piano en la mineur D.821

00:00

00:00

La Sonata Arpeggione ou Sonate pour arpeggione et piano en la mineur D.821 (Sonate für Arpeggione und Pianoforte, en allemand) est une sonate lyrique pour arpeggione et piano-forte, composée par Franz Schubert (1797-1828) à Vienne en Autriche en novembre 1824, publiée à titre posthume en 1871. Cette sonate est une des seules compositions importantes connues pour arpeggione (ou guitare-violoncelle, ou guitare à archet, ou guitare d'amour) instrument à six cordes variante de la viole de gambe baroque, aujourd'hui disparu, inventé en 1823 par le luthier autrichien Johann Georg Stauffer.

Cette sonate postérieure à ses sonates pour violon et piano de jeunesse de 1816, et contemporaine de son Quatuor à cordes n°14 « La Jeune Fille et la Mort » de 1824, est composée à la fin de la vie de Schubert, alors qu'il souffre d'un stade avancé de la syphilis (les premiers signes remontent à 1822) avec des épisodes dépressifs de plus en plus fréquents, avant de disparaître prématurément à l'age de 31 ans en 1828. ArpeggioneIl s'agit très probablement d'une commande de son ami Vincenz Schuster, guitariste affirmé, virtuose de l'arpeggione (inventé l'année précédente). Cet instrument fut très peu utilisé et vite oublié, à cause de la difficulté de jouer de ses 6 cordes. Il n'en existe à ce jour qu'une douzaine d'exemplaires dans le monde (copies comme originaux). Il est probable qu'elle ait été interprétée pour la première fois avant la fin de 1824 chez Schuster, avec Schubert au piano.

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mercredis à 01h00

Découverte et vulgarisation de la musique classique mais aussi présentation des dernières nouveautés discographiques.

Le présentateur

Jean-Marie Couet