Un trésor oublié: la Musique de la Nouvelle-Espagne (2/3)

S'abonner à l'émission

Les Mélodies du soleil

lundi 18 janvier 2016 à 11h00

Durée émission : 30 min

Un trésor oublié: la Musique de la Nouvelle-Espagne (2/3)

Un trésor oublié: la Musique de la Nouvelle-Espagne.

La musique a connu un développement remarquable durant les trois siècles pendant lesquels le futur Mexique, La Nouvelle-Espagne d’alors, a vécu en symbiose avec l’Europe, à travers la métropole ibérique. L’architecture et la peinture mexicaines de cette période sont connues du monde entier, la musique n’est même pas connue du Mexique contemporain.
Les Mexicains du XIXème siècle n’apprécient ni l’art baroque, ni l’art de couvents du XVIème siècle. En cela ils étaient bien des hommes de leur temps. Ils ont laissé leur patrimoine tomber en ruine, ils l’ont en partie détruit, tout comme ici a Namur on a rasé un jour le Grognon, au XXème siècle… mais l’essentiel est parvenu jusqu’à nous si bien qu’aujourd’hui nous pouvons apprécier ce qui est devenu l’orgueil des  Mexicains : la splendeur architecturale et picturale des villes et couvents de la Nouvelle-Espagne.
La dimension musicale est autre, quand la musique se tait, elle disparaît tout simplement ! (Jean Meyer).
Katilu Jackson et le Père Philippe Robert vous feront découvrir ce que les Mexicains ont aussi découvert en 1989 lors du Premier Grand Festival de la Ville de Mexico. Organisé par le grand musicien et chef d'orchestre Benjamín Juárez Echenique et qui a dirigé aussi tous ces concerts enregistrés en vive que vous allez entendre au cours de ces trois émissions.
Photo: Ignacio Jerusalemen y Stella, né à Lecce (Italie) en 1707 et décédé  à Mexico en 1769.

Les dernières émissions