Quand nos rois récompensèrent les vétérans Vendéens et Chouans (1814-1830)

Présentée par

S'abonner à l'émission

En Quête d'Histoire

vendredi 21 juin 2019 à 20h00

Durée émission : 30 min

Quand nos rois récompensèrent les vétérans Vendéens et Chouans (1814-1830)

Les Bourbons furent-ils les ingrats de la cause vendéenne ? Fustigés par Chateaubriand, repris par l’historien catholique Jacques Crétineau-Joly, une toute récente parution montre pourtant qu’ils œuvrèrent, dès les premières heures de la Restauration, pour que les survivants, principalement les blessés et les veuves de combattants, reçoivent des subsides, ou mieux soient honorés de diplômes ou d’armes de récompense.

A peine installé sur le trône, Louis XVIII créa dès des commissions préfectorales chargées d’examiner les droits des vétérans. Charles X fit encore plus et les sommes alloués au budget de la Guerre passèrent de 250 000 à 700 000 francs. La Révolution de 1830 puis les décisions prises par Louis-Philippe, suite au soulèvement né pour soutenir la duchesse de Berry, mirent un terme progressivement à ses récompenses après 1832.

Pour aller plus loin

Invités

  • Pierre Gréau, historien des Guerres de Vendée, vice-président du Souvenir Vendéen

Les dernières émissions

L'émission

Tous les Vendredis à 19h35 Tous les Dimanches à 09h30

Une émission qui vous invite à découvrir d'une autre manière notre patrimoine vendéen. Entre recherche historique et petite histoire. Suivons Grégoire Moreau sur les traces de notre passé, remplacé par Henri Dubreuil à l'occasion.

Le présentateur

Grégoire Moreau

Père de famille nombreuse, actuel directeur et rédacteur en chef de RCF Vendée, Grégoire Moreau aime passionnément sa terre vendéenne. Il aime son histoire, son patrimoine, ses acteurs, ses paysages, son sens de la fidélité et de la parole donnée. Il est aussi un cinéphile passionné et un profond amateur de musique : de l’opéra à la musique de film, du baroque au folk, du jazz au rock. Grégoire Moreau a également occupé pendant plus de dix ans le poste de directeur de la communication du diocèse de Luçon, période durant laquelle il a créé le magazine Catholique en Vendée.