Bien comprendre la devise républicaine: l'égalité 2/3

Présentée par

S'abonner à l'émission

Sur le rebord du monde

mardi 16 août 2016 à 12h30

Durée émission : 25 min

Bien comprendre la devise républicaine: l'égalité 2/3

© Béatrice Soltner

Il ne faut pas envisager l'égalisé sur le plan naturel mais moral. On n'a pas tous les mêmes dons mais on est tous porteurs d'une égale dignité. Michel Lacroix répond à Béatrice Soltner.

Déclaration universelle des droits de l'homme - Article premier
"Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité."

 

En août 1789, les constituants qui ont rédigé la déclaration l'ont voulue délibérément universaliste. Pour Michel Lacroix, "la France a toujours parlé au monde le langage de l'universalité, elle est perçue à l'étranger comme messagère d'émancipation". La devise républicaine - Liberté, égalité, fraternité - trouve ses fondements dans l’article 1er de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Trois mots gravés dans la pierre des frontons de nos mairies qui constituent le socle de notre démocratie. La France de 2016 que l'on dit en crise de valeurs, en perte de sens, pourrait avoir besoin de retrouver le sens de sa devise républicaine.

Avant la Révolution française, sous l'Ancien Régime, l'égalité des droits n'existe pas. Noblesse, clergé, tiers état: la société du royaume de France fonctionne selon des privilèges accordés à la naissance. L'égalité des hommes est le principe fondateur de la modernité, affirmé dès juillet et août 1789 alors que la monarchie continue d'exister. Au cours de la nuit du 4 août 1789 l'abolition des privilèges est votée à l'unanimité et de façon enthousiaste. Notons que ce qui a été porté par la Révolution française remonte probablement au christianisme.

Les être humains sont-ils ontologiquement tous égaux? "Il ne faut pas envisager l'égalité des individus sur le plan naturel", explique Michel Lacroix. Les hommes n'ont en effet pas tous les mêmes dons, la même mémoire, la même énergie... " Cette égalité là n'existe pas, ou alors ce serait de l'égalitarisme, une fétichisation de l'égalité", conclut le philosophe. Pour lui, l'égalité telle que le christianisme la promeut est une égale dignité: on est tous égaux car porteurs de la même dignité.

Invités

  • Michel Lacroix, philosophe

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 13h30 et 02h30

Le monde vit des transformations majeures qui touchent tous les secteurs de la vie de l’homme: travail, éducation, écologie, religions, médias, économie…Béatrice Soltner et son invité donnent des clés pour mieux penser ce monde mouvant et les défis d’humanisation à relever. Cette émission propose aussi des repères concrets pour construire du sens, là où l’homme serait tenté de ne voir que du chaos.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.