Défis écologiques et hausse des inégalités, faut-il choisir son combat?

Présentée par ,

S'abonner à l'émission

EMISSION SPECIALE

samedi 18 février 2017 à 12h00

Durée émission : 5 min

EMISSION SPECIALE

© Jean-Matthieu GAUTIER/CIRIC - Janvier 2011, une petite fille dans une rue de Manille (Philippines)

Exigence écologique et exigence sociale sont intimement liées. Anne Kerléo (RCF) et Lucile Leclair (Projet) animent une table-ronde en direct du colloque organisé par la revue Projet.

"Notre monde doit faire face simultanément à des défis écologiques sans précédent et à la forte hausse des inégalités. Faut-il choisir son combat ? Une vision à court-terme nous laisse envisager cette situation sous la forme d’un dilemme insurmontable. Or l’urgence sociale et l’urgence écologique sont, en bonne partie, les deux faces d’une même pièce. Surtout, la seconde oblige à repenser la manière de traiter des inégalités."*

 

à la suite de "Laudato Si'"

Sauvegarde de la création et respect des plus pauvres: "tout est lié", disait le pape François dans son encyclique "Laudato Si'". Un texte qui a fait naître sinon un réveil du moins une prise de conscience chez les chrétiens - et pas seulement. Depuis sa parution le 18 juin 2015, de nombreuses initiatives sont nées en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique, ou se sont nourris de cette formidable impulsion donnée par le chef de l'Église catholique.

 

"L'environnement est la nouvelle frontière des inégalités. Cela veut dire que les inégalités sociales au XXIè siècle ne peuvent pas se concevoir en dehors de la question environnementale et des crises écologiques. Au-delà des postures et des idéologies la réalité s'impose: les crises écologiques sont en train, partout sur la planète, d'affecter et même de détruire le bien-être humain."
Éloi LAURENT, économiste à l'OFCE (au micro d'Anne Kerléo)

 

Crise sociale, crise écologique: pourquoi c'est lié

"Ce sont toujours les populations les plus défavorisées qui souffrent de manière disproportionnée d'une crise écologique causée par les plus riches." Le philosophe Florent Augagneur précise que les populations qui ont les moyens de gâcher, pour ainsi dire, sont de toute évidences les plus aisées - les mêmes qui ont accès à l'alimentation bio, par exemple. Une façon de souligner la responsabilité qui incombe aux populations aisées en la matière.

L'étroitesse des liens entre crise sociale et écologique n'a pas toujours été perçue comme évidente. En proposant la réutilisation et le recyclage d'objets, l'association Emmaüs a fait la démonstration, de manière avant-gardiste, que les deux vont de pair. "En cherchant une solution sociale, on trouve une solution écologique et on démontre que ces questions sont liées de manière pragmatique", admet Frédéric Amiel.
 

faire de l'écologie une étape de l'option préférentielle pour les pauvres

Le colloque "Réduire les inégalités, une exigence écologique et sociale", organisé la revue Projet en février 2017 a ceci de novateur qu'il a réunit des associations et des chercheurs qui n'ont pas l'habitude de travailler ensemble. Les uns mobilisés sur les questions sociales, les autres sur les questions environnementales.

Organisé au CESE (Conseil économique, social et environnemtal) ce colloque n'est en fait "que la vitrine d'une action de sensibilisation menée depuis deux ans", explique Lucile Leclair. Un processus "recherche-action" qui réunit des associations et des pôles de recherche, comme Emmaüs, Oxfam ou le Secours catholique. Pour la journaliste de la revue Projet il s'agit de faire de l'écologie "une étape supplémentaire de l'option préférentielle pour les pauvres".

 

La revue Projet a été créée en 1907 par les jésuites. Sa vocation est de susciter le débat et de croiser l’action de terrain, la réflexion universitaire et la recherche de sens, pour apporter un éclairage sur le monde.

 


* Texte signé par la Revue Projet, le Secours catholique, le CCFD-Terre Solidaire, l'Unaf, la CFTC, 350.org, la Fondation Nicolas Hulot, l'Institut Veblen, Emmaüs-France, la Fondation Abbé Pierre, Oxfam-France, Humanité et biodiversité, Réseau Action Climat, Collectif Roosevelt et Solidarités nouvelles pour le logement.
> LIRE L'INTÉGRALE DU TEXTE "Repenser les inégalités face au défi écologique"

 

Invités

  • Florent Augagneur , philosophe, conseiller scientifique à la Fondation Nicolas-Hulot (FNH)

  • Frédéric Amiel , responsable du plaidoyer chez Emmaüs France

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Durée variable

Evénement exceptionnel, temps fort spirituel ou fait marquant de l'actualité... restez connectés sur RCF !

Les présentateurs

Lucie Leclair

Anne Kerléo

Journaliste de formation, Anne est passionnée de reportage, au coin de la rue ou à l'autre bout du monde. Rédactrice en chef "opérations spéciales" RCF, elle a pour mission de préparer et de coordonner la couverture d'événements grands ou petits et l'organisation d'émission hors des studios. Lyonnaise d'adoption, elle ne s'éloigne jamais longtemps de la Bretagne de ses origines.