États généraux de la bioéthique, oser le débat

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

mardi 13 février à 9h03

Durée émission : 55 min

États généraux de la bioéthique, oser le débat

© jesse orrico / Unsplash - États généraux de la bioéthique, après le temps des sondages vient celui des débats

Le site internet des États généraux de la bioéthique a été lancé hier soir. Vous pouvez d'ores et déjà exprimer votre avis par un vote ou formuler des propositions.

Manifestement très attendu, le site internet des États généraux de la bioéthique a été lancé hier soir. "Plus de 6.000 personnes avaient sollicité de pouvoir être informées et depuis hier soir ça tourne, il y a eu plus de 4.500 contacts", nous informe Jean-François Delfraissy. Un site web qui se veut ouvert et participatif, on peut s'exprimer par un vote sur des sujets aussi variés que la fin de vie, la greffe d’organe, la médecine prédictive, les thérapies géniques, l'intelligence artificielle ou l'utilisation des données numériques personnelles. Mais on peut aussi faire de nouvelles propositions en ligne.
 

Reste aux États généraux de la bioéthique d'éprouver et de confronter les opinions très libérales exprimées lors des sondages

 

ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA BIOÉTHIQUE - Dès le 18 janvier 2018 s'ouvrent les États généraux de la bioéthique, une vaste réflexion pour réfléchir aux questions éthiques que posent les progrès de la science. Des débats que vous pourrez suivre sur RCF.
> En savoir plus

 

Pourquoi des États généraux de la bioéthique ?

Piloté par le Comité consultatif national d’éthique, ces États généraux ont été lancés officiellement le 18 janvier 2018 sur le thème "Quel monde voulons-nous pour demain?". Il s'agit de débats organisés un peu partout en France. Ils permettront la rédaction d'un rapport censé nourrir la réflexion du gouvernement en vue de la révision de la loi bioéthique prévue à l’automne prochain.

"Un modèle français un peu particulier, selon le Pr. Delfraissy, qui est tous les sept à huit ans, de passer par une révision de la loi, qui fait qu'à un temps donné on a une sorte de rencontre entre le politique, les scientifiques et la communauté médicale, et puis les citoyens."
 

 

La bioéthique, trop technique pour être grand public ?

Si la fin de vie et la PMA sont des questions "un peu grand public", comme le remarque Loup Besmond de Senneville, un grand nombre des sujets abordés sont en réalité très techniques. Fallait-il associer société civile et experts ? Pour le Pr. Delfraissy, "la bioéthique c'est une construction qui se fait bien sûr à partir des avancées de la recherche, mais elle se fait également avec la société civile". Il parle d'un "équilibre difficile à trouver" entre la recherche et les avancées de la société civile. Pour aider chacun à comprendre de quoi il s'agit, du 12 au 31 mars, le journal La Croix prévoit de publier trois pages par jour sur le sujet.
 



 

Évaluer l'avis de la société civile

En janvier 2018 le sondage Ifop pour La Croix et le Forum européen de bioéthique, avait fait parler de lui. Il montrait "une évolution très rapide" de la société française sur les questions de bioéthique et "une vague de fond libérale" comme le notait Loup Besmond de Senneville. Avec des chiffres comme 60% des Français - et 35 % des catholiques pratiquants - favorables à l’ouverture de la PMA aux couples de femmes homosexuelles.

Mais après le temps des sondages vient celui des débats. Pour le P. Bruno Saintôt, responsable du département Éthique biomédicale du Centre Sèvres, certes "il y a des progrès énormes" et "c'est magnifique" mais reste à se poser la question : qu'en faisons-nous ? Qu'est-ce qui est éthique ? Qu'est-ce qui ne l'est pas ? C'est là toute "la belle mission" de ces États généraux de la bioéthique, d'"éprouver les opinions premières" exprimées lors des sondages. Et de s'ouvrir à l'avis d'autres personnes, avec d'autres visions de la société.

 

Invités

  • Loup Besmond de Senneville , journaliste, en charge des questions éthiques pour le quotidien La Croix

  • Père Bruno Saintôt , prêtre, s.j., responsable du département Éthique biomédicale du Centre Sèvres

  • Pr. Jean-François Delfraissy , professeur de médecine, spécialiste en immunologie, président du Comité consultatif national d'éthique (CCNE)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi, à partir du lundi 4 septembre 2017

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Antoine Bellier

Journaliste à RCF depuis 2009, Antoine est passé par Le Mans et La Roche-sur-Yon, avant de rejoindre la rédaction nationale en septembre 2013. Curieux de l’actualité sous toutes ses formes, amateur de cinéma et de littérature, il lui arrive de passer du micro à la plume.