Le Chambon-sur-Lignon, un refuge pour penseurs et écrivains au XXe siècle

Présentée par

S'abonner à l'émission

Dialogue

mardi 5 février à 13h30

Durée émission : 25 min

Le Chambon-sur-Lignon, un refuge pour penseurs et écrivains au XXe siècle

© éditions Les Impressions Nouvelles - Nathalie Heinich

Un village de France pas comme les autres. Déclaré "Juste parmi les Nations", Le Chambon-sur-Lignon a été de 1925 à 1950 le lieu d'un formidable dynamisme intellectuel et artistique.

00:00

00:00

Le Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire. En 1990, c'est le village tout entier qui a reçu le titre de "Juste parmi les Nations" pour avoir sauvé un grand nombre d'enfants juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce que l'on sait moins c'est qu'entre 1925 et 1950, des écrivains, des poètes et des penseurs s'y sont retrouvés, pour diverses raisons, ajoutantà l'histoire prestigieuse et singulière du plateau Vivarais-Lignon. Albert Camus, Francis Ponge, Marcel Pagnol, Georges Canguilhem, Paul Ricœur, Jules Isaac ou encore Raymond Aron y ont écrit certains de leurs plus beaux textes. En 2018, le Lieu de Mémoire du Chambon-sur-Lignon leur a consacré une exposition itinérante sur le thème "Écrivains et penseurs autour du Chambon-sur-Lignon" - exposition qui a fait l'objet d'une publication sous la direction de Nathalie Heinich, sociologue installée au Chambon.
 

Le CHambon-sur-Lignon, Un lieu de refuge...

Situé sur un territoire isolé et excentré, entre Saint-Étienne, Valence et le Puy-en-Velay, le plateau Vivarais-Lignon a accueilli les protestants persécutés au XVIIIe siècle. "On a toute une histoire du refuge des protestants qui se met en place au XVIIIe siècle, qui fait de la région une zone extrêmement protestante avec aujourd'hui encore une mémoire très vive de l'histoire des persécutions et du même coup une solidarité très forte avec les persécutés, avec les réfugiés."
 

... de résistance et de solidarité

Sous l'impulsion du pasteur André Trocmé (1901-1971), les habitants du Chambon-sur-Lignon et de ses alentours sont venus en aide aux enfants juifs et aux familles fuyant les persécutions nazies. Ce qui fait de cette époque et de cette région quelque chose d'unique dans l'histoire de France et dans l'histoire mondiale, comme le souligne Nathalie Heinich.

La région réputée pour la qualité de son air a été, dès le début du XIXe siècle, un lieu de villégiature. On y établissait des résidences secondaires pour des raisons d'hygiène. C'est au pasteur Louis Comte (1857-1926) que l'on doit l'Œuvre des Enfants à la Montagne, dontla vocation était de permettre à des enfants d'ouvriers de Saint-Étienne et de Lyon de passer leurs étés dans des fermes du plateau. Cette œuvre a été à l'origine de nombreuses structures d'accueil, où seront logés des enfants juifs pendant la guerre.
 

création et dynamisme intellectuel

Entre 1925 et 1950, les penseurs et artistes qui se retrouvaient au Chambon-sur-Lignon, s'y croisaient pour des raisons diverses. Ainsi Georges Canguilhem avait épousé une protestante du plateau ; Francis Ponge y est venu pratiquement toute sa vie en vacances en raison de ses liens avec le protestantisme ; à l'été 42, Camus, est venu pour guérir de sa tuberculose... Mais tous avaient en commun l'idée de résistance fortement ancrée en eux. 

 

Invités

  • Nathalie Heinich , sociologue, spécialiste de l'art, de l'histoire des sciences sociales et de l'identité, directrice de recherche au CNRS

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 13h30, le samedi à 15h et le dimanche à 22h

Mieux comprendre le monde, dans lequel nous sommes invités à vivre en chrétiens, grâce aux travaux des historiens, des sociologues et des artistes ainsi qu’à travers la réflexion philosophique. C'est ce que vous proposent Monserrata Vidal et Sarah Brunel.  

Le présentateur

Sarah Brunel