Macron, la philosophie, et Paul Ricœur

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

jeudi 30 novembre 2017 à 9h03

Durée émission : 55 min

Macron, la philosophie, et Paul Ricœur

Dans ce numéro, nous nous interrogeons sur la pensée du chef de l'Etat. Celui qui a été le disciple de Paul Ricœur est-il encore philosophe, l'a-t-il jamais été ?

MACRON ET RICŒUR, ÉLÈVE ET MAÎTRE ?

Emmanuel Macron a une histoire personnelle avec la philosophie. Il a été pendant un temps l'assistant de Paul  Ricœur, sur recommandation de son professeur alors qu'il était élève à Science Po. Mais celà veut-il pour autant dire que le Président de la République a gardé en lui la vision du monde de son mentor ?

Les relations entre le jeune étudiant en sciences politiques qui allait devenir président et le philsophe étaient en tout cas au delà de simples relations de travail. En effet, Macorn aurait eu de nombreuses discussions avec Ricœur, et selon ça famille, il aurait même été invité à dîner à plusieurs reprises.

 

"Nul n'est détenteur d'une interprétation soi-disant bonne de la pensée de Paul Ricœur"

 

UN RAPPROCHEMENT DIFFICILE ?

Rapprocher la pensée des deux hommes, c'est l'excercice périlleux qu'a tenté Pierre-Olivier Monteil, dans son ouvrage Macron par Ricœur, la philosophie et le politique, un travail qu'il qualifie de difficile, qui lui a demandé de rapprocher les textes de Macron de ceux du philosophe. Un travail d'autant plus ardu car "la philosophie n'est pas la politique".

De l'avis de Jean-Louis Schlegel, la candidature de Macron n'a rien d'une promesse philsophique. Le directeur de la revue Esprit estime qu'on lui a collé cette étiquette "malgré lui". Pourtant, le président a glissé quelques références à Ricœur dans certains de ces discours. Mais pour Pierre-Olivier Monteil, difficile de déterminer la "sincérité" de ces références.
 



 

Même si Emmanuel Macron a effectué un travail important avec Paul Ricœur, et est entré dans des "détails complexes", mais pour Jean-Louis Schlegel, le président "n'est pas un philosophe de métier". Mais le fameux "En même temps" du Président peut être mis en perspective avec la pensée de Paul Ricœur, qualifiée par le directeur de la revue esprit de "philosophie de la médiation".

 

"Entre deux positions opposées, Ricœur ne voit pas de contradiction."

 

UNE INFLUENCE DANS LE DISCOURS

Ricœur n'aime pas beaucoup les oppositions absolues, Pierre-Olivier Monteil explique que par trois fois, le philosophe s'est trouvé face à des "paradoxes politiques", c'est à dire des positions opposées qu'il rejetait en bloc, ou qu'il acceptait dans leur totalité. Pierre-Olivier Monteil que c'est une pensée qui refuse le "Ou bien, ou bien", que l'on pourrait rapprocher du discours de Macron.

Selon Jean-Louis Schlegel, Macron a également nourri une réflexion de fond avant sa campagne, notamment en publiant en 2011 un article dans la revue Esprits. Le directeur de la revue conclut cependant qu'être philosophe ou avoir une pensée philosophique ne conduit pas en soi à prendre des décisions justes pour un pays.
 

Invités

  • Pierre-Olivier Monteil , Philosophe, chercheur associé au Fond Ricœur

  • Jean-Louis Schlegel , Directeur de la revue "Esprits"

  • Béatrice Houchard , Journaliste politique à l'Opinion

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi à 9h03

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.