Emmanuel Hussenet, quand la passion du Grand Nord réveille la conscience écologique

Présentée par

S'abonner à l'émission

Visages

mercredi 7 juin 2017 à 17h03

Durée émission : 55 min

Emmanuel Hussenet, quand la passion du Grand Nord réveille la conscience écologique

© PierreHYBRE - Emmanuel Hussenet

Il veut faire de l'île Hans le symbole du combat écologique. Emmanuel Hussenet, écrivain-voyageur et guide polaire, partage son amour des grands espaces et sa soif de grandeur.

Faire de l'île Hans le symbole de la réconciliation de l'homme avec la Terre et avec lui-même. C'est le pari d'Emmanuel Hussenet et de son association Les Robinsons des glaces. Explorateur, il a mené sa dernière expédition en kayak des mers sous le signe de la conscience écologique. Portrait d'un homme dont seuls les grands espaces sont ajustés à la quête d'absolu.
 

"Il y a en chacun de nous un goût pour le sauvage, pour l'initial, pour le primaire"

 

île Hans, symbole du combat écologique

Il faut s'imaginer une terre vierge d’à peine 130 hectares au large du Groenland. L'île n’appartient à personne mais le Canada et le Danemark la revendiquent. Perdue au milieu des glaces, elle est d'un intérêt environnemental stratégique, comme expliqué sur le site internet Hans universalis, où l'on vous propose d'être "habitant virtuel" de l'île. Un moyen de faire pression pour que cette terre-là n'appartienne à personne, mais à tous.

"La nature est pleine d'informations, de vibrations, que l'on ressent et que l'on capte." Emmanuel Hussenet est écrivain-voyageur et guide polaire. À la façon d'un Jean Malaurie, amoureux des pôles comme des sociétés traditionnelles qui y vivent, Emmanuel Hussenet semble contempler d'autant mieux l'espèce humaine qu'il goûte à la solitude des pôles. "Il y a en chacun de nous un goût pour le sauvage, pour l'initial, pour le primaire."
 



 

Un appétit intérieur de grandeur

Vie intérieure, vie d'aventure. Qui eût cru que l'un n'allait pas sans l'autre? Avec Emmanuel Hussent on en est convaincu. L'écouter parler de Dieu, de son "appétit intérieur de grandeur" c'est se sentir rejoint par quelque chose d'universel. "Lorsqu'on se rapproche de l'environnement naturel, on se rapproche forcément de ce qu'a voulu dire plus grand que soi, de l'inconnu, de l'invisible." Emmanuel Hussenet ne cache pas d'ailleurs qu'il partage les préoccupations environnementales du pape François.
 

"Je voulais aller ailleurs: l'appel du large, du plus grand, de l'inconnu"

 

Explorateur, "un état d'esprit"

Dans la vie d'Emmanuel Hussenet, né à Poissy en 1966, rien n'indiquerait qu'il deviendrait un amoureux de ces grands espaces, où l'on rencontre plus d'ours blancs que d'être humains. "Je voulais aller ailleurs: l'appel du large, du plus grand, de l'inconnu." Un stage de kayak des mers l'a amené, adolescent, à découvrir et aimer la Norvège. Il se souvient... le souffle coupé devant la beauté des îles Lofoten, le soleil de minuit. "La lumière permanente, c'est très fort pour quelqu'un animé d'un idéalisme." Lui qui n'était pattiré par aucune discipline en particlier à l'école a enfin trouvé "des territoires qui correspondent à [sa] psyché". "C'était comme si l'espace s'ouvrait, comme si le monde se manifestait dans sa vérité."

 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 17h03, le samedi à 23h et le dimanche à 19h

Car chaque visage est unique, le podcast Visages accueille des hommes et des femmes d'une grande diversité : philosophes, aventuriers, personnes engagées dans le développement et dans l'action humanitaire, artistes, religieux, entrepreneurs ... Tous partagent au moins un point commun : l'ouverture et le respect de l'autre dans sa différence. Thierry Lyonnet leur donne la parole pour une rencontre en profondeur.

Le présentateur

Thierry Lyonnet

Rédacteur en chef du Service « Foi et Culture », Thierry met son insatiable curiosité au service de RCF depuis 1990. Spiritualité, art, voyages, solidarité et surtout rencontres, qu’il aime partager avec les auditeurs. Depuis l’enfance, il est fasciné par la richesse de la différence…et cette fascination ne cesse de croître!