Jean-Marc Potdevin, la conversion d'un business angel

Présentée par

S'abonner à l'émission

Visages

lundi 8 juillet à 9h03

Durée émission : 55 min

Jean-Marc Potdevin, la conversion d'un business angel

© DR - Jean-Marc Potdevin

Jean Marc Potdevin est un spécialiste de l'informatique. De la Silicone Valley aux gens de la rue, récit d'une conversion intérieure d'un Golden boy aujourd'hui dans Visages.

Jusqu'en 2008, Jean-Marc Potdevin était l'incarnation de la success story. La vie rêvée d'un ingénieur dont la justesse de l'intuition mène inévitablement à la réussite : il participe à la création de Kelkoo, puis le comparateur de prix en ligne est cédé à Yahoo pour 485 millions d'euros. Puis il devient vice-président de Yahoo Europe. Reste la question lancinante du sens de la vie. En mars 2008 c'est la confrontation à la mort qui le bouleverse. Quatre ans après il publie "Les mots ne peuvent dire ce que j'ai vu - L'expérience mystique d'un business angel" (éd. L'Emmanuel) réédité en août dernier. L'expérience mystique n'a pas fait de lui quelqu'un de différent, Jean-Marc Potdevin est resté entrepreneur dans le web puisqu'il a lancé en 2016 le réseau social Entourage, mais sa quête spirituelle l'a transformé : au lieu de courir après l'argent et la vaine gloire, il met ses talents au service des autres. Il vient de publier "Humains dans la rue - Histoires d'amitiés avec ou sans abri" (éd. Première Partie).

 


Jean-Marc Potdevin entouré d'Anne Lorient et Lauriane Clément

 

Quand le web allait tout changer

Au début des années 90, Jean-Marc Potdevin est un jeune chercheur en sciences de l'information à Austen (Texas). "On a tout de suite compris que [le web] allait transformer tout : la vie des gens, que les outils allaient entrer dans les foyers, modifier la façon de communiquer, de chercher l'information, de faire du commerce, aurait un impact sur les douanes, etc." Il était aussi aux premières loges pour anticiper les difficultésà venir : "les gens allaient crouler sous l'information", il allait falloir "les aider à trier", il y aurait aussi "un problème de confiance" - ce qu'aujourd'hui on constate avec les fake news.

Le commerce aussi allait être profondément bouleversé. En créant Kelkoo, un comparateur de prix en ligne,  Jean-Marc Potdevin et ses collaborateurs ont "disrupté le commerce". C'est-à-dire qu'ils ont lancé une innovation dont ils savaient qu'elle changerait radicalement la façon de faire du commerce. Comparer les prix aujourd'hui c'est presque banal, à l'époque c'était assez révolutionnaire. Kelkoo fait partie des plus beaux succès de l'e-commerce européen du début des années 2000.
 

Tel un hamster dans sa cage

"J'étais devenu le hamster le plus performant de la cage", écrit Jean-Marc Potdevin. Un hamster qui court, mais après quoi ? À l'époque, avant mars 2008, il parle d'"un truc qui est au fond et qu'on ne formule pas de manière explicite". "Pourquoi ne suis-je pas fondamentalement heureux, en paix ? Pourquoi ça ne rempli pas mon besoin de sens, ni la paix à laquelle j'aspire ?" 

Son mal à lui, à l'époque c'était l'activisme : "Être en permanence à courir à la surface de soi-même, en retard sur tout, en surconsommation d'informations et d'actions." Avec "très peu de recul et de repos pour se poser et comprendre pourquoi on fait les choses et quel sens on leur donne". Mais tout cela a quelque chose de grisant. "On court après un succès qu'on se fabrique, on se fabrique soi-même ses critères de succès, on court après la visibilité, la vaine gloire, on n'est pas loin de la toute-puissance." Quand l'argent et la vaine gloire deviennent des "pathologies".
 

Ce qui le sauve : Méditer sur la mort

En mars 2008 tout change quand il part avec ses collègues en Afrique fêter la vente de Kelkoo. Destination le sommet du Kilimandjaro à près de 6.000 mètres d'altitude. Mais un œdème pulmonaire d'altitude l'empêche de poursuivre. Le business angel passe une nuit blanche sous sa tente par -15°C, les poumons qui se remplissent d'eau et lui qui se demande s'il ne va pas mourir. Par noyade à 4.000 mètres d'altitude, "une mort idiote"... "Je ne peux pas prévenir ma famille et mes enfants, se dit-il, qu'est-ce que j'ai fait de ma vie ?"

"Méditer sur la mort est un exercice aussi utile que le pain quotidien." Un peu à la façon des moines, se dire : "Si aujourd'hui est mon dernier jour, comment j'oriente ma vie ?" L'effet est plus disruptif encore que le web dans les années 90. Jean-Marc Potdevin décide de quitter son poste chez Yahoo Europe et de marcher jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle. Car s'arrêter ne suffit pas pour que le sens de notre vie émerge. Il lui faudra du temps pour comprendre que ce qu'il vivait se nomme "l'acédie", que "c'est probablement le mal du siècle" et que ça peut se traduire par l'activisme et la dépression.

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 17h03, le samedi à 23h et le dimanche à 19h

Car chaque visage est unique, le podcast Visages accueille des hommes et des femmes d'une grande diversité : philosophes, aventuriers, personnes engagées dans le développement et dans l'action humanitaire, artistes, religieux, entrepreneurs ... Tous partagent au moins un point commun : l'ouverture et le respect de l'autre dans sa différence. Thierry Lyonnet leur donne la parole pour une rencontre en profondeur.

Le présentateur

Thierry Lyonnet

Rédacteur en chef du Service « Foi et Culture », Thierry met son insatiable curiosité au service de RCF depuis 1990. Spiritualité, art, voyages, solidarité et surtout rencontres, qu’il aime partager avec les auditeurs. Depuis l’enfance, il est fasciné par la richesse de la différence…et cette fascination ne cesse de croître!