Le Vendée Globe de Sébastien Destremau, une aventure intérieure

Présentée par

S'abonner à l'émission

Visages

mercredi 28 juin 2017 à 17h03

Durée émission : 55 min

Le Vendée Globe de Sébastien Destremau, une aventure intérieure

© GillesMorelle-éditionsXO / Sébastien Destremau

Il est arrivé dernier du huitième Vendée Globe. Avec son humour, son courage et sa ténacité, Sébastien Destremau est l'autre héros de la solitaire. Lui qui en a fait une aventure intérieure.

Dans une compétition sportive, c'est rare de s'intéresser au dernier! La dernière saison du Vendée Globe a pourtant rendu célèbre Sébastien Destremau. Un marin qui, quand il était petit, voulait accomplir "quelque chose d'extraordinaire". C'est à présent chose faite. Car si c'est un exploit d'arriver au bout de la course - l'une des solitaires autour du monde les plus prestigieuses et les plus difficiles - c'est sa manière de la vivre, comme une aventure intérieure, qui en a bouleversé plus d'un. Comment le Vendée Globe a changé sa vie, il le raconte dans "Seul au monde" (éd. XO).
 

"Si j'avais pu j'aurais fait un tour de plus!"

 

L'aventure intérieure

"On se débarrasse de beaucoup de choses quand on fait ce genre de périple." Mais ce qui s'est passé intérieurement, Sébastien Destremau ne l'imaginait pas. Il a vécu 124 jours sans livre, ni film ou musique. Seul avec lui-même et l'immensité, sans rien pour le rattacher à la terre, à ses amis et à l'actualité. Son arrivée aux Sables-d'Olonne, le 11 mars 2017, a été fêtée et suivie par des milliers de personnes. 50 jours après Armel Le Cléac'h, qui battait ainsi un nouveau record.
 

Un fils

Dans les moments difficiles - "il y en a quand même pas mal dans ce Vendée Globe" - il est arrivé à Sébastien Destremau de demander "un peu d'aide" à son père, mort en 2004. Est-ce que ça a marché? "Je suis arrivé au bout", repond le marin la voix brisée par l'émotion. Lui qui a souffert étant enfant de la dureté d'un père autoritaire et pas toujours juste. "Un jour je n'obéirait à personne", a-t-il décidé quand il avait neuf ans. Issu d'une famille de marin, c'est naturellement que Sébastien Destremau a choisit la mer pour accomplir son rêve d'enfant.
 

un écorché vif

Quand on l'observe, Sébastien Destremau a tout du marin. Grand, costaud, le teint basané, le regard direct et la barbe de trois jours. D'où vient le sentiment qu'il est un écorché vif? Lui se décrit comme quelqu'un qui ne tient pas longtemps en place. Sauf sur son bateau, quand il est en mer. Sans doute est-ce la solitude qui lui plaît... "Si j'avais pu j'aurais fait un tour de plus!"
 

 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 17h03, le samedi à 23h et le dimanche à 19h

Car chaque visage est unique, le podcast Visages accueille des hommes et des femmes d'une grande diversité : philosophes, aventuriers, personnes engagées dans le développement et dans l'action humanitaire, artistes, religieux, entrepreneurs ... Tous partagent au moins un point commun : l'ouverture et le respect de l'autre dans sa différence. Thierry Lyonnet leur donne la parole pour une rencontre en profondeur.

Le présentateur

Thierry Lyonnet

Rédacteur en chef du Service « Foi et Culture », Thierry met son insatiable curiosité au service de RCF depuis 1990. Spiritualité, art, voyages, solidarité et surtout rencontres, qu’il aime partager avec les auditeurs. Depuis l’enfance, il est fasciné par la richesse de la différence…et cette fascination ne cesse de croître!