Martin Luther King par le P. Christian Delorme

Présentée par

S'abonner à l'émission

Visages

mercredi 4 avril à 17h03

Durée émission : 55 min

Visages

© Corinne MERCIER/CIRIC - La "vie donnée" de Martin Luther King, a considérablement marqué le P. Christian Delorme au point de compter dans sa vocation de prêtre

La mort du pasteur, le P. Christian Delorme s'en souvient. "C'était tellement inscrit dans l'itinéraire de Martin Luther King, qu'on avait le sentiment que quelque chose s'accomplissait."

"Le jour où Martin Luther King a été assassiné, je m'en souviens très très bien, une information à la fois qui m'a sidérée et à la fois qui ne m'a pas surpris : c'était tellement inscrit dans l'itinéraire de Martin Luther King, celui-ci avait tellement parlé de son possible assassinat, qu'on avait le sentiment que quelque chose s'accomplissait."
P. Christian Delorme

 

La "vie donnée" de Martin Luther King, dont on commémore aujourd'hui le 50è anniversaire de la mort, a considérablement marqué le Père Christian Delorme au point de compter dans sa vocation de prêtre. Né en 1950, il a grandi en région lyonnaise dans un quartier marqué par les violences liées à la guerre d'Algérie (1954-1962), alors qu'émergeaient les figures de Jean XXIII et de Paul VI - artisans de Vatican II - et du pasteur noir-américain. "Ça a été comme une révélation : l'Évangile, la parole du Christ, le fait d'être disciple du Christ, c'est une réponse à la violence du monde." Prêtre du Prado, connu pour son engagement dans le dialogue interreligieux et la non-violence, initiateur de la Marche pour l'égalité et contre le racisme, connue sous le nom de "marche des Beurs", le P. Delorme a publié "Prier 15 jours avec Martin Luther King" (éd. Nouvelle Cité).
 

"Sa voix fait résonner ce qu'il y a vraiment à l'intérieur de lui-même : c'est en cela qu'il est déjà comparable aux prophètes de la Bible"

 

IL Y A 50 ANS, LA MORT DE MARTIN LUTHER KING - Mercredi 4 avril, on commémore le 50è anniversaire de la mort de Martin Luther King. Qui était-il? Quel était son engagement sociétal et spirituel? RCF vous propose une programmation spéciale.
> En savoir plus

 

L'affaire Rosa Parks, quand tout a commencé

Né à Atlanta le 15 janvier 1929, Martin Luther King était lui-même un arrière-petit-fils d'esclaves. Et parmi ses ancêtres, du côté maternel, l'un avait été prédicateur dans les plantations. Étudiant très brillant, le jeune King était promis à une carrière universitaire. Mais il a décidé de vivre à Montgomery (Alabama), "dans un région où la ségrégation était la plus forte", comme le dit le P. Delorme.

Et pour ce jeune pasteur de l'Église baptiste de l'avenue Dexter, "une paroisse élitiste, en pointe intellectuellement", tout s'est déclenché avec l'affaire Rosa Parks. Cette couturière d'une cinquantaine d'années, militante au sein de l'Association de l'Alabama pour la promotion des gens de couleur (National Association for the Advancement of Colored People, NAACP), qui a décidé, le 1er décembre 1955, de ne pas céder sa place à un Blanc dans le bus. "À Montgomery ce sont les femmes qui ont déclenché le mouvement et qui sont allées chercher les pasteurs."

 

UNE LETTRE DE MARTIN LUTHER KING
Après le passage du pasteur à Lyon les 29 et 30 mars 1966, où Christian Delorme avait assisté à son meetinge à la Bourse du travail, le futur prêtre a écrit à Martin Luther King pour lui demander ce qu'il pensait du Black Power. À son "[son] grand bonheur ou [sa] grande surprise", le célèbre prédicateur lui a répondu, dans une lettre datée du 6 octobre 1966. "I answer to your question about Black Power, I believe not in White Power or Black Power, but Human Power. I believe that God meant for all of his children to live together in love and dignity." Voilà "un résumé de ce qu'il a guidé toute sa vie" : Martin Luther King était "un rassembleur", c'est "l'œcuménisme vécu concret".

 

La religion des Noirs-américains, et celle de leurs oppresseurs...

Il y a quelque chose de tout à fait fascinant dans l'histoire des Afro-Américains, et leur rapport à la Bible. C'est qu'ils "se sont appropriés la religion de leur oppresseurs et qu'ils en ont fait une lecture complètement différente". Ainsi, alors que "leurs oppresseurs voulaient leur imposer une soumission au nom de la Bible, au nom d'une supériorité des Blancs", eux ont faire une lecture complètement différente de cette même Bible. Aujourd'hui encore la Bible imprègne la culture américaine, et l'idée du peuple élu installé en terre promise reste prégnante.

"Ces Noirs ont pris au sérieux la parole biblique, la religion de leurs oppresseurs, et se sont aperçus que la Bible parle d'un Dieu libérateur." Une Bible, deux lectures différentes : comment est-ce possible ? Christian Delorme répond : "Quel pied donné à ceux qui veulent utiliser la Bible pour opprimer l'homme !"
 

Un prédicateur Comparable aux prophètes de la Bible

"C'est l'homme de la parole." Suite à l'affaire Rosa Parks, Martin Luther King est propulsé porte-parole des Noirs américains, à l'âge de 26 ans. Et à une époque où la télévision commence à prendre de l'importance dans les foyers, sa voix de baryton devient rapidement connue au-delà des frontières de Montgomery. Et comment ont été mis au second plan d'autres leaders nationaux noirs, comme James L. Farmer, Jr. (1920-1999), Asa Philip Randolph (1889-1979) ou encore Roy Wilkins (1901-1981).

"C'est sa voix extraordinaire qui explique le succès de King", explique Christian Delorme. "Sa voix fait résonner ce qu'il y a vraiment à l'intérieur de lui-même : c'est en cela qu'il est déjà comparable aux prophètes de la Bible, c'est une voix qui dit une parole qui le dépasse, une parole de vérité, et qu'il n'y a pas de distance entre ce qu'il est et ce qu'il dit."

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 17h03, le jeudi à 23h et le dimanche à 19h

Chaque visage est unique, aussi l'émission Visages accueille-t-elle des hommes et des femmes d'une grande diversité : philosophes, personnes engagées dans le développement et dans l'action humanitaire, aventuriers, psychologues, écrivains... Tous partagent au moins un point commun : l'ouverture et le respect de l'autre dans sa différence. Thierry Lyonnet leur donne la parole pour une rencontre en profondeur.

Le présentateur

Thierry Lyonnet

Rédacteur en chef du Service « Foi et Culture », Thierry met son insatiable curiosité au service de RCF depuis 1990. Spiritualité, art, voyages, solidarité et surtout rencontres, qu’il aime partager avec les auditeurs. Depuis l’enfance, il est fasciné par la richesse de la différence…et cette fascination ne cesse de croître!