1.500 hectares partis en fumée sur l'île de Beauté

Présentée par

S'abonner à l'émission

3 questions à

mardi 26 février à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© SDIS HAUTE CORSE AFP

​Des incendies de forêts ravagent actuellement l’île de Beauté. Depuis ce week-end, au moins 1.500 hectares sont partis en fumée. Et 48 départs de feux ont été repérés en quelques heures.

Une situation qui inquiète les pouvoirs publics ainsi que les collectivités locales. Des incendies de cette ampleur ne sont en effet pas banals à une telle période de l’année. Mais les températures douces n’arrangent évidemment rien. En attendant, huit enquêtes ont été ouvertes pour déterminer l’origine de ces incendies.

Le feu le plus virulent est sans aucun doute celui qui a ravagé les alentours de Calenzana. Près de Calvi, ont ainsi brûlé près de 1.200 hectares.
 

Quelles sont les causes de cet incendie ?

"J’attends l’enquête de la gendarmerie sur le site. Mais mon idée personnelle est que c’est criminel. Certains ne prennent pas la dimension de leur geste. Malheureusement ils mettent la vie en danger des sapeurs forestiers et de tous ceux qui luttent contre cet incendie depuis samedi soir" explique Pierre Guidoni, maire de Calenzana.
 

On parle d’écobuage mal géré. Cela aurait-il pu provoquer ces incendies ?

"Pas du tout. Il n’y a pas d’écobuage agricole. Les écobuages se font malheureusement dans certains jardins privés où beaucoup de contribuables ne prennent pas la dimension par temps de vent comme en ce moment, que c’est interdit. Les agriculteurs sont mis hors de cause. Aujourd’hui il se passe une chose : il y a une pression incendiaire importante sur la Haute Corse. En plein hiver, au mois de février, on n’avait jamais connu ça sur la commune. Mais c’était pour moi traumatisant, et j’ai eu vraiment peur samedi soir. Par miracle, on n’a pas de blessé ni de maison brûlée et tout s’est passé pour le mieux grâce à une solidarité des services de l’Etat" ajoute l'élu.
 

Pour vous, ces incendies sont une conséquence directe du réchauffement climatique ?

"Quand il y a la sécheresse, le feu peut avancer beaucoup plus facilement, c’est certain. Le réchauffement climatique est un problème mondial. Malheureusement on ne pourra rien faire, il va falloir s’adapter avec une surveillance plus accrue sur des sites qui s’y prêtent facilement. La Corse est danger. Si l’on n’a plus d’hiver, plus de saison, il est certain que malheureusement, s’il a une pression incendiaire, ce sont les collectivités qui vont subir ce genre d’incendie et la Corse n’a pas besoin de ça" conclut le maire de Calenzana.

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Etienne Pépin

Etienne Pépin est rédacteur en chef Actualités.