3 questions à Carol Saba

Présentée par

S'abonner à l'émission

3 questions à

jeudi 18 janvier à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© Carol Saba - Stéphane OUZOUNOFF CIRIC

Cette année, à l'occasion de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens, c'est le label Eglise verte qui est mis en avant.

Chaque année, du 18 au 25 janvier, les chrétiens sont appelés à prier pour leur unité. Chaque année également, la semaine propose une destination aux collectes qui ont lieu lors des célébrations dominicales. En France, c’est le label Eglise verte qui a été retenu. L’initiative a été lancée en septembre par les Eglises catholiques, protestantes et orthodoxes. Elle se veut un outil à destination des paroisses pour favoriser leur conversation écologique.
 

Quelle est la raison d’être de cette semaine et la manière dont elle s’organise ?

"Cette semaine est un rituel annuel. J’ai bien peur parfois que l’on s’installe dans le confort de ce type de rencontres où l’on nous dit la nécessité d’agir vraiment pour que les chrétiens deviennent un. Car en fait, plus que jamais, le monde a besoin de croire dans une transcendance et dans une spiritualité. Et l’on voit très bien que la géopolitique du monde chrétien reste aujourd’hui éclatée. Plus que jamais les chrétiens ont besoin de se réunir autour de la parole du Christ" explique Carol Saba, responsable de la communication de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France.

Cette année, la thématique est la suivante : "le Seigneur est ma force et ma louange. Il est mon libérateur". A quelle conversion et action cela appelle-t-il les chrétiens ?

"C’est un très beau texte extrait de l’Exode, la traversée de la Mer rouge. Ce texte met aujourd’hui l’accent sur la question de l’esclavage. Comment la main de Dieu intervient comme elle est intervenue avec Moïse pour sauver le peuple hébreu ? Aujourd’hui, toutes les formes d’addiction, d’emprisonnement de captation de la liberté des individus sont des formes d’esclavagisme contre lesquelles il faut lutter" ajoute-t-il.
 

Aujourd’hui est mis en ligne le site du label Eglise verte. Quel est l’objectif de ce label ?

"Essentiellement, c’est un outil pédagogique à destination de toutes les paroisses, et qui aide à la conversion écologique. Là aussi il y a un risque de transformer le rituel en forme d’idéologie. Cette notion d’écologie qui devient une sorte d’écologie politique. Il ne faut pas oublier la perspective biblique mais aussi ecclésiale. L’homme doit prendre conscience que nous sommes les jardiniers de l’univers et non pas les héritiers de Dieu. Nous sommes là pour rendre compte au Seigneur. Nous devons rendre compte de ce don que nous avons reçu. C’est toute la responsabilité écologique de l’homme" conclut Carol Saba.

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 06h41 et 07h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Christian Vadon

Journaliste à RCF depuis près de 25 ans, Christian a touché à tout: présentateur de journaux, auteur de reportages, réalisateur d’émissions, il a même commis des magazines pour les enfants et pour les femmes ! Humble coureur de trail, il aime développer sur la durée sa passion d’une information qui fasse sens, d’où sa longévité à RCF.