3 questions à Christopher Coutanceau

Présentée par

S'abonner à l'émission

3 questions à

mardi 16 janvier à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© Des parlementaires européens opposés à la pêche électrique - FREDERICK FLORIN AFP

​Le Parlement européen vient d’interdire la pêche électrique. Depuis 2007, elle était expérimentée en Mer du nord, notamment par les pêcheurs hollandais.

La pêche électrique était largement décriée par les pêcheurs français mais pas seulement. Les chefs cuisiniers se sont eux-aussi mobilisés sur ce sujet. C’est le cas de Christopher Coutanceau, un chef doublement étoilé, à La Rochelle. Il accuse cette pêche de nuire à la biodiversité mais également de rendre le poisson inutilisable. Il est à l’origine d’un manifeste signé par plus de 200 chefs.

Vous accusez la pêche électrique de causer un véritable carnage écologique. Pourquoi ?

"Une fois que le chalut avec ses barres qui électrifient le fond est passé, il se passe entre 50 et 70 années avant qu’une algue ne repousse. Tout est électrocuté, que ce soit les coquillages, toute la vie qui se positionne sur le sol, au fond. Les poissons pêchés qui sont électrocutés ont la moelle épinière cassée. Le courant électrique est fort et puissant. On se retrouve avec des poissons pleins d’hématomes. Les bateaux traînent leurs chaluts sur des kilomètres carrés, et au bout du compte, on est en train de tout détruire" explique-t-il.
 

Christopher Coutanceau refuse de travailler avec des produits issus de cette pêche. Mais peut-on vraiment connaître la provenance des poissons ?

"Pas partout. Tous les matins je vais à la criée de La Rochelle pour chercher mon poisson. Je privilégie les poissons de nos côtes, péchés de façon artisanale. Je cherche du bar de ligne, des poissons de ligne" ajoute ce chef étoilé.

Les métiers qui sont directement liés à la mer sont-ils menacés ?

"Cela tue l’artisanat local. Tous nos petits ligneurs côtiers, que ce soient ceux du raz de Sein en Bretagne, et ceux de toute la façade Atlantique, mais plus largement les métiers des loisirs, du nautisme et les grands restaurants". Tous étaient menacés pour Christopher Coutanceau. Une menace qui vient désormais de s’éloigner avec le vote du Parlement européen.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 07h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Jean-Baptiste Labeur