75 ans après la fin de la guerre, l'armée sur le front de la bataille sanitaire

Présentée par PR-20799

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

vendredi 8 mai à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

Ce 8 mai 2020 marque le 75ème anniversaire de la paix en Europe.
Si de nombreuses cérémonies sont annulées ou réduites au strict minimum, c’est l’occasion, Pauline de Torsiac, de rendre hommage aux anciens combattants mais aussi de comprendre en quoi consiste la mission des armées françaises à l’heure de l’état d’urgence sanitaire. Et vous nous en parlez justement ce matin dans le dossier de la rédaction.

Oui Stéphanie, les commémorations de la victoire du 8 mai 1945 se feront sans public, avec des dépôts de gerbe par les préfets et les élus. Les Français sont invités à pavoiser leurs balcons ou fenêtres aux couleurs de la France. Une manière de rendre hommage aux anciens combattants qui pour certains se trouvent aujourd’hui dans des lieux dont nous parlons beaucoup ces derniers temps, les EPHAD. Mgr Antoine de Romanet l’évêque aux armées salue leur héroïsme.

BOB 1
Les aumôniers en chefs Catholiques, protestants, juifs et musulmans signent à l’occasion de ce 8 mai un peu particulier un texte commun pour dire comment les aumôneries se mobilisent au service du bien commun.

Rendre hommage aux combattants d’hier mais aussi à ceux d’aujourd’hui car le maintien de cette paix, cette liberté implique parfois le sacrifice suprême..

Oui un jeune légionnaire français a été « tué au combat » lundi lors d'une opération de lutte contre les groupes armés jihadistes au Mali. C’est le deuxième décès en quatre jours dans les rangs de la force française Barkhane au Sahel. Au total 43 militaires français ont été tués depuis le début de l'intervention française en 2013 dans la région. Rappelons que l’action menée vise à combattre l’EIGS Etat islamique du grand Sahara sur la zone dite des « trois frontières » entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso. Le Colonel Frédéric Barbry, porte-parole de l'état-major des armées nous en dit plus sur cette opération.
BOB 2

Une opération qui se poursuit sans relâche dans un contexte de pandémie mondiale.
Cette situation pourrait elle avoir un impact sur l’opération Barkhane et sur le mandat actuel des militaires français déployés sur le terrain? Eléments de réponse avec le colonel Barbry.

BOB 3

Des militaires français mobilisées au Sahel mais aussi en France avec l’opération résilience mise sur pied dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus le 25 mars dernier.
Oui l’armée en renfort tout d’abord sur un plan sanitaire. Des avions, hélicoptères, bâtiments de la Marine Nationale ont été utilisés pour déplacer environ 150 patients vers des zones où les services de réanimation étaient moins engorgés. L’EMR, l’élément militaire de réanimation, cet hôpital de campagne des armées installé sur un parking de l'hôpital civil de Mulhouse a lui accueilli 47 patients au plus fort de la crise. Aujourd'hui il ne reste plus que 6 patients en réanimation. Les militaires français sont aussi sollicités sur un plan logistique pour du transport de fret, pour livrer des masques et du gel hydro alcoolique. Enfin l’armée est aussi en charge de protéger une centaine de sites sensibles. On le voit Stéphanie une mission bien établie depuis deux mois. Alors cette mission va t’elle changer à partir de lundi date du début du déconfinement? Le colonel Barbry.

BOB 4

75 ans après la fin de la seconde guerre mondiale l’armée française est mobilisée dans une autre guerre, une guerre sanitaire contre le coronavirus. Une aide sanitaire, logistique auprès de la population et des services publics sur le terrain.

vous pouvez retrouver ce dossier sur rcf.fr

Les dernières émissions