"Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile" (Marc 16, 15-18)

Présentée par UA-155999

S'abonner à l'émission

Prière du matin

lundi 25 janvier à 5h45

Durée émission : 5 min

"Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile" (Marc 16, 15-18)

© alexandra-seinet

Se convertir à la suite de Paul, c'est accueillir l'appel de Dieu à se livrer, comme Jésus, pour aimer jusqu'au bout.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres :
    « Allez dans le monde entier.
Proclamez l’Évangile à toute la création.
    Celui qui croira et sera baptisé
sera sauvé ;
celui qui refusera de croire
sera condamné.
    Voici les signes qui accompagneront
ceux qui deviendront croyants :
en mon nom, ils expulseront les démons ;
ils parleront en langues nouvelles ;
    ils prendront des serpents dans leurs mains
et, s’ils boivent un poison mortel,
il ne leur fera pas de mal ;
ils imposeront les mains aux malades,
et les malades s’en trouveront bien. »
 
Source : AELF

Méditation Père François Lestang

Quand j’entends les promesses de Jésus à ses onze Apôtres, comment ne pas penser à celui dont nous fêtons aujourd’hui la conversion, cet apôtre des nations appelé Paul ? Bien des éléments de ce texte lui correspondent en effet.
A lui aussi, le ressuscité est apparu, et il est devenu croyant. Pour annoncer à tous cette bonne nouvelle, il a sillonné une bonne partie de l’Empire romain. Comme Jésus, que ce soit à Philippes ou à Ephèse, il expulse des démons. Il parle en langues, allant jusqu’à écrire à la communauté de Corinthe qu’il exerce ce don plus qu’eux tous réunis. Dans son chemin vers Rome, après son naufrage, il prend un serpent dans ses mains et n’est pas piqué ; aussitôt après, il impose les mains à un malade, le père d’un certain Publius, et ce malade est guéri. Oui, les promesses de Jésus sont accomplies dans la vie de l’apôtre Paul.
Et pour Paul, la conversion la plus importante, c’est celle qui détourne de soi pour aller vers l’autre, pour aimer l’autre. Certes, il est vraiment désirable de prophétiser, pour le service de l’évangélisation. Mais au-dessus de la prophétie, et surtout au-delà d’elle, il y a l’amour entre les membres de l’église, amour envers les plus faibles qui répond à l’amour dont Paul sait qu’il a été aimé, celui de Jésus qui s’est livré pour lui, amour qui ne passe pas.
Me convertir à Jésus, à la suite de Paul, c’est accepter d’être réorienté dans mes priorités, dans mon intelligence de qui est Dieu, pour accueillir son appel à me livrer comme Jésus, comme Paul, pour aimer jusqu’au bout.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF