Attention : ceci n'est pas une photo des gilets jaunes !

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'image de la semaine

vendredi 23 novembre à 8h52

Durée émission : 3 min

Attention : ceci n'est pas une photo des gilets jaunes !

Ce vendredi David Groison revient sur une photo qui a été beaucoup partagé sur les réseaux sociaux mais c'est une "fake news" !

C’est une image postée le 17 novembre à 23H43 sut Twitter. Le samedi soir de la première journée de mobilisation donc. Un message : « Bonjour Emmanuel Macron, Juste pour en avoir le cœur net : combien voyez-vous de #GiletsJaunes sur cette image ? » La photo qui l’accompagne est impressionnante. Des centaines d’hommes et de femmes en gilets phosphorescents, qui débordent sur des voies d’autoroutes vidées de leurs voitures. Ils sont sur le bitume, sur le terre-plein central, sur les bas côtés. Le photographe est un peu en hauteur, sûrement sur un pont. Il nous permet de voir la scène d’en haut. Et d’appuyer ainsi la perspective. Les deux voies toutes droites semblent infinies. Le point de fuite est au centre de l’image. Et les manifestants semblent innombrables eux-aussi.
 
C’est la masse qu’ont cherché à montrer les manifestants. C’est la masse qu’ont voulu montrer les journalistes. Et c’est cette même masse qu’a cherché à minimiser le gouvernement. Là, c’est un internaute anonyme qui a posté le premier cette image. D’ailleurs, c’est amusant : le premier plan de cette photo est plutôt vierge de gilets jaunes. C’est le bitume que l’on voit. De quoi minimiser la foule ? Non, au contraire ! Cela permet de situer le contexte : une photo où l’on aurait des gilets jaunes du sol au plafond aurait moins de force finalement, car on ne serait pas les situer.
 
Mais c’est une photo qui date du 1er février 2014 et prise lors d’une manifestation de travailleurs frontaliers dans le Haut-Rhin, à Saint Louis. C’est l’auteur de la photo d’origine, Monsieur Massart qui a contacté l’AFP pour leur fournir les originaux et les aider à corriger cette fake news – grâce à leur excellent compte AFP Factuel, qui permet de corriger les images truquées, les infos bidonnées.
 
Alors bien sûr, on voit des gilets orange dans la foule. C’est étrange. Mais bon… Dans toutes les manifestations, il y a des gens qui ne respectent pas scrupuleusement la consigne. C’est bel et bien le problème des photos qui circulent ainsi sur les réseaux sociaux : on peut facilement changer une légende, un contexte et leur donner un tout autre sens. Et notre œil est incapable de le repérer. Une autre image censée représenter les gilets jaunes à Clermont Ferrand, sur la place de Jaude a été partagée plus de 100000 fois ! C’est une photo prise le 13 mai 2017, qui représente la foule des supporters du club de rugby de Clermont, pour la finale de la Champions Cup. Ils portent le maillot jaune de l’ASM Clermont Auvergne. Vu d’en haut, encore une fois, c’est une marée jaune.

Mais pour être complet, on a aussi vu l’inverse : des photos d’un gilet jaune isolé sur un carrefour d’un petit village, ou de trois personnes place de la République à Paris. Ce qui me fait conclure : une image sans légende ne délivre aucune information. Et quoiqu’on en pense, les légendes vérifiées, les plus exactes, les plus factuelles, et bien, ce sont les journalistes qui sont allés faire ces photos qui nous les donnent.
 

Les dernières émissions

L'émission

Le vendredi à 8h52 et 15h15

Chaque vendredi dans la Matinale RCF, David Groison commente une photo de presse.

Le présentateur

David Groison

David Groison est journaliste, rédacteur en chef du magazine Phosphore.