À Bagdad, les chrétiens ont célébré Pâques avec ferveur malgré le confinement

Présentée par UA-118731

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

lundi 13 avril à 8h10

Durée émission : 12 min

Le Grand Invité

© M.MIGLIORATO/CPP/CIRIC - Mgr Louis Raphaël Sako, observe parmi ses fidèles "un mouvement de retour vers la spiritualité".

À Bagdad, les chrétiens ont célébré Pâques confinés chez eux mais avec ferveur. Mgr Louis Raphaël Sako, observe parmi les catholiques chaldéens "un mouvement de retour vers la spiritualité".

À Bagdad, les chrétiens ont célébré Pâques eux aussi confinés chez eux. Grâce aux réseaux sociaux, les catholiques chaldéens ont pu suivre la messe en araméen partout dans le monde. Malgré la souffrance engendrée par l'épidémie, le patriarche de l’Église catholique chaldéenne en Irak, Mgr Louis Raphaël Sako, observe parmi ses fidèles "un mouvement de retour vers la spiritualité".
 

La solidarité à Bagdad

À Bagdad, les habitants vivent confinés depuis deux mois. Au début c'était à cause des manifestations anti-gouvernementales que "les routes étaient bloquées" : cette fois c'est à cause de l'épidémie de coronavirus que les populations restent chez elles. A ce jour, l'Irak compte 76 décès et plus de 1.300 cas  confirmés.

Le confinement est "une occasion pour réfléchir", selon Mgr Sako. "Les hommes, même ceux qui ne croient pas" vont "en sortir plus saints et plus forts". Le patriarche des chaldéens souligne une "solidarité humaine, fraternelle, très très forte" . À Bagdad, des chrétiens et des musulmans distribuent des sacs de nourriture aux familles qui n'ont pas d'argent et l'église chaldéenne vient en aide à celles qui ne peuvent payer leur loyer. Cette "proximité humaine va nous rendre plus forts".
 

La messe filmée en direct sur Facebook

Confinement oblige, à Bagdad aussi les messes ont été suspendues. "On célèbre dans une petite chapelle et on retransmet par Facebook, les gens suivent dans leur maison." Des informations avaient été données aux fidèles sur la façon de se préparer à célébrer Pâques confiné chez soi : comment installer une table, des bougies, la Bible, une croix... "Cela a créé une église domestique très très fervente et des dizaines de chrétiens nous envoient de commentaires pour remercier et supplier le Seigneur que ce virus passe."

Habituellement, la liturgie chaldéenne - la plus ancienne du christianisme, "née dans une église martyrisée" - prévoit pour la veillée pascale une procession autour de l'église. Et avant cela, le célébrant lève une croix - "la croix glorieuse, sans le crucifié, parce qu'il est ressucité" - et chante "Le Christ est ressuscité", ce à quoi l'assemblée répond par trois fois, "Il est vraiment ressuscité !". Si les messes sont célébrées en araméen, la langue du Christ, des chants et des psaumes sont dits en arabe - le patriarche de l’Église catholique chaldéenne y tient beaucoup - pour "témoigner notre foi à nos frères musulmans".
 

Un retour à la spiritualité

À Bagdad et en Irak les chrétiens ont connu bien des souffrances et des persécutions. "Nous avons une expérience pareille à celle des IIIe, IVe et Ve siècles, où beaucoup de chrétiens ont été persécutés. Quand Daech a chassé les chrétiens, ça se répète d'une autre manière." 

L'épidémie de coronavirus est vécue comme une épreuve de plus. Une épreuve qui invite à se tourner plus encore vers la spiritualité. "Ça créé tout un mouvement spirituel formidable, s'enthousiasme Mgr Sako, il y a une prise de conscience, un mouvement de retour vers la spiritualité, une spiritualité consciente réfléchie. Les choses vont changer."
 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Simon Marty reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Etienne Pépin

Etienne Pépin est rédacteur en chef Actualités.