Bombardements de masse: "nous ne voulons pas être cette génération qui ferme les yeux" explique le directeur d'Handicap International France

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

mercredi 26 septembre à 8h10

Durée émission : 15 min

Bombardements de masse: "nous ne voulons pas être cette génération qui ferme les yeux" explique le directeur d'Handicap International France

© Fanny Cohen-Moreau RCF

​Depuis le début du mois de septembre, des pyramides de chaussure sont érigées dans plusieurs villes de France. Une initiative que l’on doit à l’ONG Handicap International.

"Jeter des chaussures contre les bombes", c’est le slogan de cette édition. "Depuis 1995, nous avons récolté plus de deux millions de signatures, et cela nous a servi en 1997 à faire signer un traité international pour faire stopper la fabrication, la commercialisation et l’utilisation des mines anti-personnelles. Et puis en 2008, c’est un combat contre les bombes à sous-munitions, et nous avons fait signer un traité international à Oslo de fabrication, de commercialisation et d’usage de ce type de bombes" explique Xavier du Crest, directeur d'Handicap International France, pour justifier de telles pyramides, et la mobilisation citoyenne.

Le directeur de Handicap International France explique également qu’il y a désormais un certain nombre de personnes, d’ONG, et d’États derrière ce combat. "Nous avons fédéré douze États du Nord, 31 ONG, 19 pays africains. C’est cette masse-là qui ensuite fait tache d’huile, crée de l’influence pour ensuite fédérer d’autres États. On nous a toujours pris pour de doux rêveurs lorsque l’on a commencé à se battre contre les fabricants d’armes. Aujourd’hui, nous avons tous conscience de ce qui se passe sur le terrain et nous ne voulons pas être cette génération qui ferme les yeux et qui n’agit pas. Nous avons les moyens d’agir" ajoute Xavier du Crest.

Aujourd’hui, le combat d’Handicap International porte sur les bombardements de civils. "Entre ce matin et ce soir, il y aura 90 victimes. Des hommes, des femmes, des enfants qui n’ont rien demandé à personne et qui sont victimes de conflits dont ils sont étrangers. Il y a 92% de civils chez les victimes à cause de l’usage non-approprié d’armes explosives. C’est le combat ultime pour faire part de notre humanité" lance le directeur d'Handicap International France. "Nous souhaitons faire respecter la convention de Genève, le droit international, faire en sorte que si les armées se font la guerre, qu’elles le fassent avec les belligérants, et qu’ils cessent d’utiliser ces armes à large rayons" précise-t-il.

Pour cela, Xavier du Crest appelle de ses vœux une déclaration politique. Mais pour l’instant, la France ne fait pas partie des signataires. "Monsieur Macron connaît très bien le dossier, il est sensibilisé à ces bombardements. Nous lui demandons de faire un choix historique à la veille de la conférence pour la paix qu’il organise" précise le directeur d'Handicap International France. Il faut dire que l’enjeu est de taille. A titre d’exemple, Xavier du Crest évoque la situation syrienne. "On sait qu’il faudra plus de 35 ans pour reconstruire la Syrie" lance-t-il.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.