Brexit: le Royaume-Uni se dirige-t-il vers un scénario catastrophe?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

vendredi 13 septembre à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© DANIEL LEAL-OLIVAS AFP POOL

Depuis le début de la semaine, Boris Johnson essuie revers sur revers. Le feuilleton sans fin du Brexit se poursuit.

Les députés britanniques ont une nouvelle fois refusé lundi dernier des élections législatives anticipées voulues par Boris Johnson. C’est ce soir là que le Premier ministre avait prévu de suspendre le Parlement britannique pour cinq semaines, c’est à dire jusqu’au 14 octobre. Soit deux semaines seulement avant la date prévue pour le Brexit. Une décision que la justice écossaise a immédiatement remise en cause puisque mercredi, elle a jugé "illégale" cette suspension. Le gouvernement a aussitôt fait appel auprès de la Cour suprême à Londres qui doit se prononcer mardi.

Le retour des parlementaires pourrait avoir des conséquences dangereuses pour Boris Johnson. Rappelons que la Reine a validé une loi dite "anti-no deal". Ce texte prévoit que le Premier ministre devra, s'il n'obtient pas d'accord avec l'Union européenne d'ici au 19 octobre, demander un nouveau report du Brexit. Sauf que le Premier ministre britannique n’a pas vraiment l’intention de l’appliquer. Boris Johnson est catégorique: il "préfère être retrouvé mort au fond d’un trou" plutôt que de demander un nouveau report.
 

Sur le même thème :

Les dernières émissions