"Brillantissime", de Michèle Laroque

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique Cinéma

mercredi 17 janvier à 8h52

Durée émission : 3 min

"Brillantissime", de Michèle Laroque

© 2017 - Céline Brachet / Nolita Cinéma

A l'origine de ce film, il y a une pièce de théâtre anglaise, Mon brillantissime divorce de Géraldine Aron, que la comédienne a joué pendant plusieurs mois avant de la transformer en comédie romantique pour en faire un film, avec l'aide des scénaristes. C'est l'histoire d'Angela, une très jolie femme qui approche la cinquantaine. Elle vit dans un bel appartement à Nice, avec son mari et sa fille adolescente. C'est un personnage plein de bonne humeur mais un peu naïve et elle manque de confiance en elle. Un jour, sa fille Léa lui claque la porte au nez pour aller jouer de la musique avec ses copains. Et, à sa grande surprise, son mari la quitte.

Jouée avec une belle énergie par la comédienne Michèle Laroque, le personnage d'Angela ne se laisse pas abattre et surtout ne perd jamais sa gentillesse. Elle est toujours habillée de couleurs pétantes, ce qui donne au film un petit côté conte de fées contemporain. Et d'ailleurs le prénom du personnage - Angela - évoque ces petits anges bienveillants qui, dans la culture populaire, nous sortent d'un mauvais pas, à défaut de baguette magique. Avec Michèle Laroque, il y a le comédien Kad Merad lui aussi tout en douceur, tout en gentillesse. Mais aussi Pascal Elbé, Gérard Darmon et Rosy de Palma dans le rôle de la copine styliste qui donne de drôles de conseil. Et la ville de Nice, qui est un personnage à part entière, avec un grand soleil, la mer comme horizon et les marchés pittoresques. Si le film n'évoque pas directement les attentats terroristes du 14 juillet 2016, il montre la formidable résilience de ses habitants.

De la résilience, Angela en a à revendre. Sans jamais s'énerver ni se laisser aller, Angela va reprendre sa vie affective en main, et, contre toute attente, retrouver sa fille et même participer à un concert avec elle, commencer une relation amoureuse, tout en délicatesse là encore. On voit aussi Angela avec sa mère âgée mais très fantasque, et elle aussi pleine d'énergie qui est jouée par la délicieuse Françoise Fabian.

Michèle Laroque a vraiment voulu faire un film tout en légèreté et drôlerie, et c'est amusant de voir que la gentillesse et la naïveté des personnages leur permet de se sortir des situations les plus mal engagées. Avec quelques scènes très drôles comme celles avec les aides ménagères venant des Philippines qui ont regard assez acide sur certaines de nos coutumes.

Au cœur de la grisaille et la froidure de l'hiver, et pour ceux qui aiment Michèle Laroque, Brillantissime est un morceau de soleil qui vous réchauffera le cœur.

Voir la bande-annonce

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mercredis à 08h52

Le mercredi c'est le jour où sortent les nouveaux films au cinéma. C'est aussi le jour où écouter la chronique Cinéma de Magali Van Reeth !

Le présentateur

Magali Van Reeth

Magali Van Reeth est journaliste spécialiste du cinéma. Depuis 2006, elle est la secrétaire générale de SIGNIS-France.