Cardinal Nzapalainga: "je porte la voix des pauvres au milieu des princes de l’Eglise"

Présentée par PR-29849

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

lundi 17 mai à 8h10

Durée émission : 12 min

Le Grand Invité

© M.MIGLIORATOCPPCIRIC

Le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, en République centrafricaine, auteur de "Je suis venu vous apporter la paix" (éd. Médiapaul), est l'invité de la Matinale RCF.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Retrouver le chemin du vivre-ensemble

La République centrafricaine n’a pas été épargnée par la pandémie de Covid-19. "Beaucoup de gens sont malades. Nous sommes proches et nous partageons la souffrance des frères et des sœurs. Nous souhaitons que le Seigneur aide les chercheurs à trouver des médicaments ou encore des vaccins capables d’éradiquer ce mal, afin que la vie puisse reprendre" explique le cardinal Nzapalainga.

S’agissant de la situation de l’Eglise centrafricaine, elle sort d’une situation difficile. "Au mois de décembre dernier, nous avons eu des groupes de rebelles qui voulaient marcher sur Bangui, et qui ont été arrêtés. Dans le passé, on disait que les ¾ du pays étaient occupés par des rebelles. Aujourd’hui, les choses s’inversent et il y a une reconquête. On peut dire que 70% du territoire est entre les mains du gouvernement. Nous voulons que la population puisse vaquer à ses occupations, que l’on retrouve le chemin de la paix et du vivre-ensemble" ajoute-t-il.
 

Des leaders religieux qui parlent aux consciences

Ce pays est pourtant au cœur des préoccupations de l’Eglise universelle depuis quelques années. En 2015, à l’occasion du Jubilé de la Miséricorde, le pape François est venu ouvrir la porte de la Miséricorde à Bangui. "C’était un moment unique, inoubliable. Un cadeau de Dieu, un miracle alors que l’on était dans les ténèbres, plongés dans l’engrenage de la violence, de la division, de la haine, de la vengeance. On ne voyait pas de perspectives d’avenir. Le pape est devenu une bouée de sauvetage pour nous. Il a osé quitter Rome, au risque de sa vie, et venir manifester la tendresse et la miséricorde" lance le cardinal.

Le cardinal Dieudonné Nzapalainga travaille au quotidien avec les responsables religieux de son pays. "Cette guerre n’est pas une guerre religieuse. Nous mettons en garde les imams de ne pas tomber dans ce piège. Nous mettons en garde nos fidèles. Quand il y a le chaos, les leaders religieux parlent aux consciences. Ils n’ont pas la force d’empêcher des militaires de prendre les armes et de circuler. Mais nous avons toujours dit de laisser la religion relier les hommes vers l’invisible, et entre eux. Nous avons milité pour cela" rappelle-t-il.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Simon Marty reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Simon Marty

Simon Marty présente la Matinale RCF.