"Ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père" (Mt 10, 16-23)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

vendredi 12 juillet à 5h45

Durée émission : 5 min

"Ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père" (Mt 10, 16-23)

© Alek-krivec-unsplash

"Ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père"

Méditation de l'Evangile (Mt 10, 16-23) par le Père Sébastien Antoni

Chant final : "Abba Père", par le collectif Cieux Ouverts.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses Apôtres :
    « Voici que moi, je vous envoie
comme des brebis au milieu des loups.
Soyez donc prudents comme les serpents,
et candides comme les colombes.
    Méfiez-vous des hommes :
ils vous livreront aux tribunaux
et vous flagelleront dans leurs synagogues.
    Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois
à cause de moi :
il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens.
    Quand on vous livrera,
ne vous inquiétez pas de savoir
ce que vous direz ni comment vous le direz :
ce que vous aurez à dire
vous sera donné à cette heure-là.
    Car ce n’est pas vous qui parlerez,
c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.
    Le frère livrera son frère à la mort,
et le père, son enfant ;
les enfants se dresseront contre leurs parents
et les feront mettre à mort.
    Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ;
mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin,
celui-là sera sauvé.
    Quand on vous persécutera dans une ville,
fuyez dans une autre.
Amen, je vous le dis :
vous n’aurez pas fini de passer dans toutes les villes d’Israël
quand le Fils de l’homme viendra.

Source : AELF
 

Méditation Père Sébastien Antoni

Gratuit, léger, limpide: trois caps pour aujourd’hui de la part de Jésus.
C'est de Dieu que nous tenons ce que nous avons à donner et la force de servir. Voilà pour la Gratuité ! La gratuité c’est l’antidote à la rancœur… vous savez cette rancœur qui nous fait dire des mots monstrueux comme « après tout ce que j’ai fait pour toi ? »
Oh quand s’insinue un tel besoin de reconnaissance qu’il nous démolit de l’intérieur,… La gratuité de celui qui donne sans attendre en retour mais juste par bonté… est libre de toute amertume.
Le témoin de Jésus est un disciple désencombré. Ceux qui n’amassent pas pour rien. Pourquoi avoir trop alors ce qui suffit… suffit justement ? Pourquoi vouloir plus et encore plus ? Le trop est lourd à porter et transporter… il est le contraire de la légèreté. Il ne faut pas se méprendre sur la légèreté de l'Évangile. Elle n'est pas l'inconscience de ceux qui n'ont effectivement rien dans les mains et rien dans les poches. Notre légèreté sur la route du Christ, c'est un choix très conscient et adulte, en vue d'une plus grande liberté filiale. Limpidité enfin. Limpidité du regard et du cœur. Collé au réel, à la vie simple et comme elle est. Débarrassé des illusions… du superflu… Cette limpidité se gagne avec patience… lenteur souvent. Car il faut se connaitre être mur et lucide sur qui l’on est pour voir la vie comme elle est en vérité et non comme nous la rêvons ou l’imaginons… C’est l’équilibre de vie enfin trouvé, l’unité intérieure vécue ! C'est pourquoi Jésus dit: « Soyez candides comme les colombes, et avisés comme les serpents ». Non pas tantôt avisés et tantôt candides, au gré des circonstances et de notre humeur, selon la tête du frère ou de la sœur, en fonction de notre intérêt du moment ou de nos visées à long terme; mais en même temps simples et avisés, gardant à la fois prudence et spontanéité, tact et cordialité, l'un pondérant l'autre.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF