"Ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?" (Lc 12, 13-21)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

lundi 21 octobre à 5h45

Durée émission : 5 min

"Ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?" (Lc 12, 13-21)

© alexandra-seinet

"Ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?"

Méditation de l'évangile (Lc 12, 13-21) par le père Nicolas de Boccard

Chant final : "Signe intérieur de richesse" de Daniel Facérias

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus :
« Maître, dis à mon frère
de partager avec moi notre héritage. »
    Jésus lui répondit :
« Homme, qui donc m’a établi
pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? »
    Puis, s’adressant à tous :
« Gardez-vous bien de toute avidité,
car la vie de quelqu’un,
même dans l’abondance,
ne dépend pas de ce qu’il possède. »
    Et il leur dit cette parabole :
« Il y avait un homme riche,
dont le domaine avait bien rapporté.
    Il se demandait :
“Que vais-je faire ?
Car je n’ai pas de place pour mettre ma récolte.”
    Puis il se dit :
“Voici ce que je vais faire :
je vais démolir mes greniers,
j’en construirai de plus grands
et j’y mettrai tout mon blé et tous mes biens.
    Alors je me dirai à moi-même :
Te voilà donc avec de nombreux biens à ta disposition,
pour de nombreuses années.
Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.”
    Mais Dieu lui dit :
“Tu es fou :
cette nuit même, on va te redemander ta vie.
Et ce que tu auras accumulé,
qui l’aura ?”
    Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même,
au lieu d’être riche en vue de Dieu.

Source : AELF
 

Méditation Père Nicolas de Boccard

Il est plus difficile de servir Dieu que de se servir de Dieu, de thésauriser pour soi au lieu d’’être riche aux yeux de Dieu. On peut aussi se servir de Dieu en le mettant au cœur de nos querelles humaines – même les plus légitimes. Je me souviens de cette réaction spontanée et terrible d’un notaire devant l’exemple flatteur d’une famille unie et aimante ; sa réaction fut immédiate : « ils n’ont pas encore hérités….! ». Combien il est facile d’utiliser Dieu et de faire ainsi pression sur les autres pour imposer notre point de vue : « dis à mon frère de partager avec moi notre héritage » dit cet homme à Jésus. La réponse fuse : « la vie d’un homme, fût-il dans l’abondance, ne dépend pas de ses richesses ».  La seule base solide, le seul rocher sur lequel on peut bâtir sa vie, c’est Dieu – tout le reste est instable et changeant. Même les biens temporels, qui prennent tant de place dans nos vies en Occident, ne sont que du sable aux yeux de Dieu. Cet évangile, qui nous relate l’histoire d’un homme qui amasse en ses greniers pour se sécuriser, nous le démontre. Tout peut s’effondrer du jour au lendemain. Nous sommes dans la main de Dieu, et il nous faut être pauvre de nous-même et de nos biens, pour être riche en vue de Dieu.
Apprends-nous Seigneur, la seule vraie richesse : celle de la pauvreté en vue du Royaume. La Sagesse de la vie est de mener une vie simple et aimante, tout le reste, malgré les apparences, est un leurre.
Nous passons tant de temps et d’énergie à nous construire un petit Royaume terrestre…. Aide-nous, Seigneur, à construire Ton Royaume pour la vie éternelle.

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF