"Celui qui fait la volonté de Dieu, est pour moi un frère, ..." (Mc 3, 31-35)

Présentée par UA-156104

S'abonner à l'émission

Prière du matin

mardi 26 janvier à 5h45

Durée émission : 5 min

"Celui qui fait la volonté de Dieu, est pour moi un frère, ..." (Mc 3, 31-35)

© David-Zawila-UNSPLASH

"Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère"

Méditation de l'évangile (Mc 3, 31-35) par le père François Lestang

Chant final: "Me voici" par la communauté du Chemin Neuf

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
comme Jésus était dans une maison,
arrivent sa mère et ses frères.
Restant au-dehors, ils le font appeler.
Une foule était assise autour de lui ;
et on lui dit :
« Voici que ta mère et tes frères sont là dehors :
ils te cherchent. »
Mais il leur répond :
« Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? »
Et parcourant du regard
ceux qui étaient assis en cercle autour de lui,
il dit :
« Voici ma mère et mes frères.
Celui qui fait la volonté de Dieu,
celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »
 
Source : AELF

Méditation Père François Lestang

Dehors ou dedans ? Il y a des moments où il faut savoir où l’on est, si on rejoint un groupe ou si on s’en disjoint. Même au sein d’un temps de prière comme une messe, ou comme ce groupe de prière auquel je participerai ce mardi soir, je peux me tenir dehors ou choisir d’entrer : serai-je spectateur ou acteur ? Selon l’endroit où je m’assieds, selon la place que je laisse aux distractions, comme celle des notifications de mon téléphone portable, je serai dedans ou dehors.
Dans la scène d’évangile que nous avons entendue, non seulement la mère et les frères de Jésus se tiennent dehors, mais ils cherchent à faire sortir Jésus du milieu de ses disciples. Quelques versets plus haut, l’évangéliste nous avait informé que les gens de chez lui voulaient se saisir de lui, en disant que Jésus avait « perdu la tête ». Il est certain qu’il y avait de quoi être dérouté par la force de la parole de Jésus et par la puissance de ses actes, au point que certains voulaient le mettre à mort. En une forme de réponse aux menaces, Jésus a choisi douze disciples, qui ont les mêmes caractéristiques de parole et de puissance que lui, mais dont la première mission est d’être avec Jésus.
Et voilà qu’arrivent ceux qui veulent séparer Jésus des siens, l’attirer dehors. Que fait Jésus ? Non seulement il reste dedans, mais il affirme que le plus fondamental, ce n’est ni la relation aux entrailles qui nous ont engendrées, ni à ceux avec qui on a été élevé, mais la relation au Père, ce désir d’être en Lui, de faire sa volonté.
A la suite de Jésus, je peux en ce matin dire que ma priorité, c’est d’être dedans, d’être en communion avec le Père, avec sa volonté. A la suite de Jésus, je prie le Père.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF