Champignon

Présentée par

S'abonner à l'émission

Un mot, un jour

mercredi 6 novembre à 8h55

Durée émission : 4 min

Un mot, un jour

​Quoi de plus courant en campagne, en forêt et dans nos jardins que les champignons. Et c’est un mot que les enfants apprennent tôt, il fait l’objet de diverses histoires.

Eh bien à dos de champignon, nous allons tenter de voyage depuis son origine jusqu’à aujourd’hui.

Il s’agit bien en effet de la famille du mot champ, dans la lignée des mots comme champêtre, champagne, au départ un type de terrain sur lequel on fit pousser un certain vin pétillant, ou encore le champion, se battant sur le champ, au nom d’un camp, du latin « campus ».  Mais de l’autre côté, le mot champignon a pour ancêtre le latin campania, désignant un « produit de la campagne », ce qu’est bien un champignon.

Il s’en suivi un très ancien français canpegneus, devenant champignuel, puis on lui substitua le suffixe -on et voici arrivé attesté en 1398 le mot champignon. Ce qui évolue ensuite c’est la définition qu’on lui donne, et par exemple celle de l’abbé Furetière, en son Dictionnaire universel publié en 1690, est plaisante. La voici : « Petit fruit qui vient de luy-même, sans semer & en peu de temps ».

D’évidence on ne connaît pas encore bien son système de reproduction. La suite de l’article reste délectable : « Il est rond & blanc par-dessus, feuilleté en dedans, & tirant sur le rouge. » Enfin, qui dit champignon dit aussi gastronomie et Furetière d’ajouter : « Il est d’un goût excellent étant bien préparé. ». Le point d’étonnement est le fait qu’il vient, et je cite encore Furetière « sur une simple queue sans racine, dans les prés, particulièrement en automne ». Eh bien sûr le « champignon » est aussi entré en histoire par le fait que certains sont vénéneux. Ainsi est-il rappelé que « l’empereur Claude fut empoisonné en mangeant des champignons » et à l’époque Furetière dit qu’ils sont « venimeux », comme on le dit des serpents.

Il y a plusieurs sens figurés dont certains oubliés. On appelait par exemple « champignon » le bout de la mèche d’une bougie lorsqu’elle était consumée. Nous est restée l’expression « pousser comme un champignon », très vite , d’où les villes-champignons, tirées de l’anglais « Mushroom cities ». Heureusement on n’a pas emprunté le mot anglais. De toute façon c’eut été du français, parce que mushroom, champignon en anglais, c’est le français déformé « mousseron ». Bon, je pars pour une conférence sur les dictionnaires à Marennes, je vais essayer de ne pas appuyer sur le champignon…
 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h55

Jean Pruvost, lexicologue passionné et passionnant vous entraîne chaque matin dans l'histoire mouvementée d'un simple mot !  

Le présentateur

Jean Pruvost

Chroniqueur de langue à RCF depuis 2011, Jean  choisit chaque jour un mot de l’actualité, pour l’intense plaisir d’en partager la saveur, en ouvrant les dictionnaires de sa bibliothèque qui en compte dix mille… Explorer ensemble les mots, c’est construire des harmonies. Jean aime aussi marier les mots et les notes sur sa guitare.