Chirac dans le métro

Présentée par PR-14999

S'abonner à l'émission

L'image de la semaine

vendredi 27 septembre 2019 à 8h52

Durée émission : 3 min

L'image de la semaine

© Jean-Claude Delmas AFP

Une photo de Jacques Chirac qui nous emmène loin des campagnes électorales et des ors de la république

C’est une photo qui va rassembler toutes les générations, ceux qui l’ont connu président mais aussi ceux qui l’ont connu ministre, ou maire de Paris. Cette image est même devenue un motif de tee-shirt, une image « tendance » qui circule sur les réseaux sociaux. C’est un cliché en noir et blanc qui semble terriblement moderne : c’est Jacques Chirac qui saute par-dessus le portillon du métro à Paris.
 
Je la décris tout de même : Jacques Chirac est au centre de l’image, et sa silhouette semble sortie d’un dessin animé. C’est un homme très grand, Jacques Chirac : 1m89. Et là, il se ramasse sur lui-même, ses genoux à la hauteur du bassin, pour sauter par dessus les barrières. C’est un geste de sportif qui saute une haie, même s’il a les mains bien à plat pour prendre appui sur les machines à composter. Ce qui étonne, c’est qu’il n’a pas vraiment le look d’un athlète : il est en élégant costume gris, chemise blanche, cravate nouée autour du cou, lunettes sur le nez, cheveux gominés, et souliers vernis…
 
Les souliers sales, certes, mais vous admettrez, que ce n’est pas l’image attendue du resquilleur. Et de fait, on est le 5 décembre 1980 et Jacques Chirac est à l’époque député-maire de Paris. On ne voit pas pourquoi le maire frauderait dans le métro de sa propre ville…
 
Le photographe Jean-Claude Delmas l’a raconté au Journal de l’île de la Réunion. Jacques Chirac venait inaugurer une expo de peinture dans la station de métro Opéra. Le journaliste s’écarte un peu des autres, et se dit qu’il va prendre son arrivée dans le métro « on ne sait jamais ». Il y a toujours ça derrière les grandes photos : être au bon endroit, au bon moment. En l’occurrence, Jean-Claude Delmas était dans un couloir a priori pas photogénique, mais où le corps des politiques peut se relâcher, car ils s’imaginent que personne ne les observe. Et la suite de l’histoire, c’est que le directeur de la RATP qui accompagne le maire de Paris, engage pour lui un billet dans le portique. Mais Jacques Chirac n’a JAMAIS pris le métro. Il ne sait pas comment ça marche. Il avance, mais il ne reprend le ticket.

Et tous ceux qui ont pris le métro le savent : si on ne récupère pas le ticket, le portillon ne s'ouvre pas ...
 
Bah oui… Il décide de sauter par-dessus. Et on tient notre photo. Elle symbolise ce qu’était Jacques Chirac à l’époque : un homme politique jeune, ambitieux, dynamique, que rien n’arrête. Avec en plus, une pointe de transgression : il ne respecte pas les codes, il s’arrange avec la règle… Mais on le regarde faire avec un sourire un coin. La preuve que, comme le disait Emmanuel Macron hier soir, avec plus de solennité, et sans penser à cette image, que Jacques Chirac incarne aussi une certaine idée de la France.
 

Les dernières émissions

L'émission

Le vendredi à 8h52

Chaque vendredi dans la Matinale RCF, David Groison commente une photo de presse.

Le présentateur

David Groison

David Groison est rédacteur en chef du magazine Phosphore, édité par Bayard et destiné aux 14-19 ans. Il est également directeur des titres ados du groupe (Okapi, I love English) Il est enfin l'auteur de plusieurs ouvrages sur la photo chez Actes Sud Junior (Prises de vue, l'histoire vraie des grandes photos). Le matin, il a toujours une petite goutte de sueur au front : été comme hiver, il vient au studio à vélo. @DavidGroison