chronique du lundi 19 avril

Présentée par UA-171993

S'abonner à l'émission

La chronique de l'OCH

lundi 19 avril à 6h55

Durée émission : 3 min

chronique du lundi 19 avril

© DR

Le 11 février, la direction de la recherche, des études, des évaluations et des statistiques (DREES) a publié un rapport qui s’intitule "Comment vivent les personnes handicapées ?"

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Ils vivent "mal", en tous cas beaucoup moins bien que la moyenne. C’est malheureusement ce qui se dégage de ce rapport fouillé. Arnaud de Broca, président du collectif Handicaps, qui regroupe cinquante associations le commente ainsi : "Les résultats de cette étude ne nous surprennent pas. Ils révèlent une situation édifiante et des inégalités à tous points de vue". Et ne pensons pas que le Covid en est la cause. La DREES a recueilli ces données en 2018, avant la crise sanitaire.

Hélas, tous les domaines de la vie sont concernés par les inégalités : ressources, santé, vie sociale, loisirs, culture, sport… et j’en passe, pour lesquels, à chaque fois, les conditions de vie des personnes handicapées sont mauvaises, en tous cas de bien moins bonne qualité que la moyenne des Français.

La pauvreté, par exemple, touche presque une personne handicapée sur cinq, qui vit sous le seuil de pauvreté ; et par conséquent est confrontée à des problèmes de fin de mois, de loyer, de chauffage, de vêtements, de loisirs… Cela s’explique entre autres par un chômage très supérieur à la moyenne, et des allocations ne compensant pas ce manque de revenus. En plus, quand travail il y a, les salaires sont bien inférieurs à la moyenne, les personnes handicapées n’ayant pu suivre de formation qualifiante autant que les autres

Les personnes handicapées sont aussi très en dessous de la moyenne pour profiter d’activités culturelles, sportives, vacances, ou autres éléments de vie sociale, soit parce qu’elles coûtent trop chères pour elles, soit du fait de leur isolement. On l’a déjà dit dans cette chronique hebdomadaire, hélas, les personnes handicapées souffrent beaucoup de solitude.

La santé est aussi affectée, pour des personnes qui du fait même de leur handicap ont un accès difficile aux soins, quand ce n’est pas leur coût qui est en cause. C’est le cas par exemple des personnes autistes, pour lesquels peu de praticiens sont formés à être en relation avec elles. 

Il faut d'abord en sortir par le haut, par les pouvoirs publics, pour des avancées significatives sur la formation, l’emploi, les ressources, l’accessibilité… Des choses ont été faites, qu’il s’agit d’accélérer. 

Par le bas, c’est notre engagement à tous, pour nous faire proches de ces personnes handicapées isolées qui n’osent s’inscrire dans les clubs sportifs, de loisirs, aller au cinéma, au théâtre, et pour les chrétiens, parfois même à la messe. À nous d’aller à leur rencontre et de les y inviter. Ce sera pour leur plus grande joie sans doute, mais la nôtre aussi ! La joie de la rencontre que notre Pape François rappelle si souvent.

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 6h55

L'OCH, ou Office chrétien des personnes handicapées, est une association au service des personnes malades ou handicapées, de leurs familles et de leur entourage.

Le présentateur

Philippe de Lachapelle

Philippe de Lachapelle, directeur de l'Offiche chrétien des Handicapés (OCH)