Comme chaque été, le nombre d'abandons d'animaux explose

S'abonner à l'émission

L'invité de la rédaction

mercredi 31 juillet à 8h10

Durée émission : 7 min

L'invité de la rédaction

© JOEL SAGET AFP

L’été, c’est la grande saison des abandons d’animaux. La SPA en recense plus de 8.000 à ce stade des vacances, et les refuges sont déjà saturés.

Comme chaque été, la SPA constate une recrudescence des abandons d’animaux, que ce soit sur la voie publique, ou dans les refuges. "On recense un peu plus de 8.000 animaux dans les refuges. Certaines étaient là avant cette période. Nous avons une capacité de 6.000 animaux, donc nous sommes déjà dans une situation très tendue. C’est la conséquence d’une absence de projection dans l’avenir, d’absence de réflexion. Le contraire de ce que nous prônons dans nos refuges. Quand on demande un animal, on applique une adoption responsable. On demande aux gens de venir avec leur famille, on présente l’animal, on leur fait répondre à un questionnaire sur leur mode de vie. Ce qui fait que les gens ont le temps de réfléchir" explique Jacques-Charles Fombonne, le président de la SPA.

Il faut rappeler que l’abandon d’un animal sur la voie publique est un délit. "Cela relève du tribunal correctionnel. On encourt une peine de deux ans de prison et de 30.000 euros d’amende. Une peine réelle avec une inscription au casier judiciaire. C’est bien normal, car l’abandon, c’est une saloperie. C’est trahir la confiance d’un animal qui est un animal de compagnie. Du jour au lendemain, il devient un objet encombrant, ce qui est contraire au statut de l’animal, qui selon le Code civil est un être sensible" ajoute-t-il.

Aujourd’hui, la SPA milite pour que les animaleries ne puissent plus vendre d’animaux, afin d’en finir avec l’achat impulsif d’animaux de compagnie. "Vous avez des pays qui imposent aux animaleries de vendre des animaux sortis de refuges. Dans les animaleries, vous avez des chiots ou des chatons. Je vous mets au défi de résister à un chiot ou à un chaton. Et de fait, on achète ces animaux comme on achète une paire de jeans" précise le président de la SPA.

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque jour, la rédaction nationale RCF vous propose un entretien avec un acteur de la société civile ou une personnalité engagée dans le domaine associatif, politique, entrepreneurial ou religieux.