Comment est née l'Europe ?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

mardi 23 avril à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© Patrick Hertzog / AFP

​Plus de 300 millions de citoyens de l’UE vont choisir en mai leurs représentants au Parlement. Mais à quoi sert l’Europe ? Comment est elle structurée? C'est le thème de ce dossier.

00:00

00:00

Comment est née l’Europe et comment fonctionne t-elle ? Les français sont appelés à désigner 79 eurodéputés le 26 mai prochain. Mais qu’évoque l’Europe pour les citoyens français? Naomi Levannier est allée leur tendre son micro dans la rue.

00:00

00:00

On le voit l’Europe reste un concept lointain pour bon nombre de citoyens français, l’occasion de rappeler que L'Union européenne n'est pas un Etat, mais une organisation qui ne peut agir que sur la base des compétences que les Etats ont bien voulu lui transférer. Tout au long de la construction européenne, l'UE a reçu de plus en plus de compétences. Elle agit désormais dans de très nombreux domaines. Mais pour bien comprendre les institutions européennes, revenons aux sources de l’Europe née des cendres de la deuxième guerre mondiale et de l’obsession de ses fondateurs de retrouver une unité.
Voici ce que disait Jean Monnet le 11 mai 1965 à propos de la naissance de l’Europe.

00:00

00:00

Le principe d’une construction européenne pas à pas est posé par la déclaration inspirée par Monnet et prononcée par Schuman, le 9 mai 1950. Cette déclaration est considérée comme le point de départ de l’intégration européenne. Robert Schuman y appelle à la mise en commun des productions de charbon et d’acier de la France et de l’Allemagne, au sein d’une organisation ouverte aux autres pays d’Europe. La naissance en avril 1951 de la Communauté européenne du charbon et de l’acier, en est la première réalisation concrète. Il y a aura ensuite la Communauté économique européenne en 1957 qui permet  la réalisation d’un marché commun, grâce à la libéralisation des échanges et à l’élaboration de politiques économiques communes dont l’exemple le plus emblématique est la politique agricole. Depuis cette date, de plus en plus de domaines ont été mis en commun. Parallèlement, l’Europe s’est élargie géographiquement, passant de 6 à 28 États membres, le dernier en date étant la Croatie, qui a rejoint l'UE en 2013. Sur ce thème, les explications de Nathalie Brack, professeur à l'Université libre de Bruxelles et au Collège d'Europe.

00:00

00:00

Nathalie Brack est aussi auteur du livre "L'euroscepticisme au Parlement européen" aux éditions promo culture Larcier.

Le budget européen est adopté tous les ans et s'inscrit dans un cadre financier pluriannuel, déterminé tous les sept ans. Il permet d'assurer le fonctionnement de l'UE et de mettre en oeuvre  les politiques communautaires. Pour la période 2014 - 2020, le budget de l'UE s'élève à 960 milliards d'euros , c'est-à-dire 3,7% de moins que pour la période 2007-2013. Quatre institutions interviennent dans la plupart des décisions de l’Union européenne : le conseil européen regroupe les chefs d’Etat ou de gouvernement des 28. Il décide des grandes orientations de l’UE le couple franco-allemand y joue un rôle déterminant.  La commission européenne propose des textes de loi. Les propositions de la commission sont modifiées et votées par le conseil de l’union européenne et le parlement européen. Isabelle Coustet cheffe du bureau du Parlement en France nous en dit plus sur le rôle des institutions..

00:00

00:00

Huit groupes politiques sont actuellement représentés au Parlement. A l’issue des élections européennes de mai, les partis populistes pourraient gagner des sièges dans ce scrutin. Ils en détiennent plus de 150 depuis 2014. Isabelle Coustet nous dresse le tableau des forces en présence : 

00:00

00:00

En juin 2018, le Conseil européen avait adopté une réforme du nombre d'élus pour anticiper le Brexit. Lors des élections de mai, une partie des 73 places qui devaient être libérées par le départ du Royaume-Uni devaient être supprimés ou attribués à d'autres États membres. La France et l’Espagne étaient les grands gagnants, puisqu'ils devaient récupérer cinq eurodéputés supplémentaires. L’Italie et les Pays-Bas en auraient obtenu trois et l’Irlande deux. Neuf autres pays auraient gagné un élu. C’était sans compter sur le  report du Brexit annoncé le 12 avril. Si l’accord ne trouve pas de majorité d’ici le 22 mai, les britanniques devront voter pour les Européennes.

Les dernières émissions